Dimanche 4 octobre 2020 - 07:27

Breaking news

Académie de police : clôture de la 1ère session pilote « Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo » une des réponses a la reforme de PNC, le gouvernement interpelé
Toutes les opinions sont sur ACTUALITE.CD

Tribune

L’esplanade du Commissariat Général de la Police Nationale Congolaise a servi ce vendredi 02 octobre 2020 de cadre pour la clôture de la première session pilote des élèves commissaires finalistes de l’Académie de police devant les officiels politiques et militaires, nous avons pu reconnaitre certaines personnalités parmi tant d’autres : Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières et son Vice-Ministre, Chef d’Etat-Major Général des FARDC représenté par un de ses Adjoints, Commissaire Général de la PNC, Chef de la Maison Militaire du Chef de l’Etat, Ancien Commissaire Général de la PNC le Général Bisengimana, le Commandant de Police de la MONUSCO, Directeur Général des Ecoles et Formations, Commissaire Provincial ville de Kinshasa, Commandant de l’Académie et bien d’autres officiers Généraux, Supérieurs et subalternes des FARDC et de la PNC. Tous ont été à l’honneur avec la retransmission en direct à la RTNC.

Du déroulement de la cérémonie

Le Commandant de l’Académie de Police le Commissaire Supérieur Principal (Colonel) Ambroise LANGA MOKOBA a ouvert l’activité par son mot d’ouverture en remerciant particulièrement le Président de la République, Chef de l’Etat, Commandant Suprême des Forces armées et de la Police Nationale Congolaise pour son attention particulière accordée à la Formation au sein de la ¨Police en vue de professionnaliser les éléments pour ainsi doter à la population congolaise d’une police républicaine, formée, équipée et respectueuse des droits de l’homme afin de bien mener leur mission de sécurisation des personnes et de leurs biens (…)  d’où le nom baptisé de cette promotion : « Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo » et a exhorté le Gouvernement à accélérer la finalisation des installations devant abriter l’Académie de Police à Kimpoko dans la commune de Maluku.

A titre de rappel, le programme d’appui à la réforme de la PNC initié par le Gouvernement de l’ancien régime Kabila avait abouti à la construction d’un cadre moderne de l’Académie de Police sur appui financier et technique de l’Union européenne. Cette installation de Kimpoko comprend un bâtiment administratif, le dortoir de 128 lits, les salles de cours pour la formation des commissaires et sous-commissaires, un centre de santé et un corps de gardes.

Le Commissaire Général de la PNC a également abordé dans ce sens lors de son intervention et a invité les lauréats à faire l’honneur de la Police  pendant tout au long de leur carrière professionnelle.

De la Présentation des fiches techniques

120 élèves ont ouvert la session le 08 mai 2017, 102 ont passés les épreuves de la session 2017-2018 et 100 ont passés en deuxième année terminale et seules 97 récipiendaires au total dont 14 femmes ont réussi pour obtenir le Diplôme de Commissaire de Police et commissionné au grade de Commissaire Adjoint (Sous-Lieutenant) par l’Arrêté ministériel n°25/CAB/VPM/MININTERSECAC/009/2020.

En 24 mois de formations ils ont reçu un total de 82 Cours pratiques pour doter à la police des Officiers Managers et leaders capable notamment de : Commander un escadron de Police (unité de cavalerie ou de gendarmerie regroupant plusieurs pelotons) ; Encadrer efficacement les OPJ placés sous leur autorité ; Trouver des solutions aux préoccupations sécuritaires dans leur ilot d’activité ; etc.

Pour assurer leur formation l’Académie a recouru aux formateurs des qualités dont : Les Professeurs d’Universités ; Des Chefs des travaux et Assistants d’Universités ; Des Magistrats et Avocats ; Des Officiers Chevronnés formateurs et instructeurs des FARDC et PNC ; 

La connaissance acquise par les lauréats est repartie en trois principaux axes : La formation Générale ; la formation Technico-professionnelle ; et la formation Juridique.

 

De l’hymne de l’Académie de Police

La première promotion baptisée « Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo » a eu le mérite de produire l’hymne de l’Académie de Police qui a été chanté devant l’assistance. Pas besoin de rappeler le caractère émouvant, poignant qui servira pour toujours à réveiller l’élan patriotique au sein du corps.

De l’appel au Gouvernement de la République

Le Directeur des Ecoles et Formation ainsi que le Commissaire Général de la Police Nationale Congolaise ont chacun exhorter les Gouvernement de la République à doter cette institution de la Police des moyens logistiques et techniques nécessaires au fonctionnement ainsi que de finaliser la construction, et l’équipement des installations de l’Académie de Police à Kimpoko dans la commune de Maluku  et envisager dans l’avenir l’élargissement de ce cadre pour contenir près de 400 élèves en lieu et place d’une centaines, tenant compte de la grandeur du pays et des attentes de la population.

Du Commandement de l’Académie de Police

L’Académie de Police est dirigée par le Commissaire Supérieur Principal (équivalent de Colonel) Ambroise LANGA MOKOBA, Un Breveté d’Etat-Major (BEM) à l’école de commandant à l’Egypte au Caire, Ancien Directeur de l’Ecole de Formation d’Officiers de Police Judiciaire pendant 7 ans.

Selon la règlementation en la matière il devrait avoir le grade de Commissaire Divisionnaire Adjoint (Général), c’est au Président de la République et au Conseil supérieur de la défense de régler la question.

Il est à la tête de l’Académie depuis 2015, soit plus de 15 ans d’activité dans le domaine de Formation en RDC depuis 2004 à l’ENAP (Ecole Nationale de la Police) comme Commandant.

De la Réforme de la Police Nationale Congolaise

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo peut au moins compter sur des personnes compétentes et expérimentées pour asseoir sa politique de renforcement des capacités et de Formations au sein de la Police Nationale Congolaise afin de redorer l’image jadis ternie de cette institution de l’Etat.

Aussi, devrions-nous avouer que la tâche ne lui sera pas facile aussi longtemps que le processus de réforme de la Police ne touchera pas au secteur de commandement des Grandes Unités opérationnelles, des Directions ainsi que des Services centraux et spécialisés de la PNC, car dit-on "il n’y a pas des mauvaises troupes, mais des mauvais chefs", les bons sont à identifier parmi les mauvais et cela requiert un travail objectif non partisan, sans clientélisme ni népotisme.

 

Analysis infos Group

0994322323

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une