Breaking news

RDC : le député Emmanuel Leku craint que la résurgence des violences à Mambasa n’impacte négativement sur la lutte contre Ebola dans la région

Dimanche 23 février 2020 - 11:17
Catégorie
miliciens

Le député national Emmanuel Leku Apwobho, élu du territoire de Mambasa, a réagis par rapport à la résurgence des violences armées dans son fief électoral. Pour lui, cette situation risque d'impacter négativement sur les activités de riposte contre la maladie à virus Ebola dans cette partie de la province.

« Cette allure ne va pas nous permettre d'avancer sur le plan sanitaire pour éradiquer la maladie à virus Ebola dans le territoire de Mambasa. Le mouvement de population se passe d'une façon désordonnée, personne ne contrôle les déplacés qui quittent l'Ituri pour le Nord-Kivu et vise-versa », dit-il.

L’élu de Mambasa poursuit: « Les risques de contamination sont énormes, raison pour laquelle j'appelle les gouverneurs de deux provinces d'être en contact permanent pour limiter les dégâts et renforcer les agents de l'équipe de riposte sur le poste frontalier entre les deux provinces". Les combattants Adf sont davantage actif dans le territoire de Mambasa suites à la pression exercée  par les FARDC dans le territoire de Beni au Nord-Kivu. Au-moins 50 personnes ont été tuées par ses rebelles depuis mi-janvier selon la société civile locale.

Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 3.433, dont 3.310 confirmés et 123 probables. Au total, il y a eu 2.253 décès (2.130 confirmés et 123 probables) et 1.167 vainqueurs  (personnes guéries, ou survivants). 11 nouveaux cas probables, dont 6 au Nord-Kivu et 5 en Ituri à 4 Mandima et  1 à Mambasa, ont été notifiés dimanche.

Franck Asante, à Bunia

Vidéo