Breaking news

RDC : Le président prêtera serment alors que Yumbi, Butembo et Beni n’auront pas encore voté, la CENI s’explique

Mercredi 26 décembre 2018 - 16:09
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD/Christine Tshibuyi

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) a annoncé que la publication des résultats définitifs de la présidentielle aura lieu le 15 janvier 2019. Problème : Le nouveau président prêtera serment le 18 janvier alors que Yumbi (Mai-Ndombe), Butembo et Beni (Nord-Kivu) n’auront pas (encore) voté. Les élections pour ces zones sont renvoyées au mois de mars 2019.

« C’est une matière qui est réglée par la loi électorale. En cas de circonstance exceptionnelle, si la CENI ne parvient pas à organiser une élection dans une ou plusieurs circonscriptions, la procédure est claire. On tient compte des voix valablement exprimées disponibles. Allez lire l’article 84 des mesures d’application. C’est ce qui va se passer », a répondu Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de la CENI, à une question d’ACTUALITE.CD au cours d’un échange avec la presse à Kinshasa.

Jean-Pierre Kalamba a relativisé en prenant exemple sur d’autres pays.

« On ne va pas arrêter tout. On a vu aux USA qu’on recomptait les voix de Caroline et les résultats étaient rendus », a-t-il dit.

Il a également cité les élections de 2011 : « Ce n’est pas la première fois que cela arrive dans ce pays. En 2011, les résultats de Bafale étaient annulés ».

Au total, les voix des 1.247.600 électeurs ne seront pas prises en compte au soir du 30 décembre.

« Ce n’est pas le débat. C’est la loi. La loi est dure mais c’est la loi. A l’impossible nul n’est tenu », a conclu Kalamba.