Bakata Katanga : l’ancien candidat Kazadi Ngube Ngube fustige le silence des ONG des droits de l’homme après les violences du week- end
Ph/actualite.cd

Pierre Honoré Kazadi Ngube Ngube, ex-candidat à la présidentielle de 2018 a condamné les attaques du week-end dernier à Lubumbashi et d'autres contrées de l'ex-Katanga. 

 

 

Ce évêque protestant a également fustigé ce qu’il appelle "silence des organisations non gouvernementales" sur les tueries des civils lors des affrontements entre les éléments Bakata Katanga, fidèles à Gédéon Kyungu Mutanga et les forces de l’ordre.

 

 

“Nous constatons avec amertume qu'on a tué inutilement des civils dans l'ex Katanga, et des ONG n'en parlent pas. Avant de massacrer les gens, il fallait les entendre. Et nous demandons à la communauté internationale de venir constater toutes ces tueries massives. Ce qui est inadmissible”, a-t-il déclaré dans une conférence de presse organisée lundi 30 mars dernier à Lubumbashi.

 

Il appelle, en même temps, la population au calme. Félix Tshisekedi, Président de la RDC a ordonné lundi l'arrestation de Gédéon Kyungu Mutanga wa Bafuko Kanonga.

 

Cette décision est intervenue après les affrontements samedi dernier entre forces de l'ordre et éléments de Bakata Katanga.

 

L'Asbl Justicia avait avancé le bilan de 32 morts dont un policier abattu à Lubumbashi.

 

 

José Mukendi

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une