Breaking news

RDC-Ebola : Deux malades déclarés guéris ont quitté le CTE à Goma

Mardi 13 août 2019 - 10:46
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Les deux cas d'Ebola pris en charge au centre de traitement de l'hôpital provincial du Nord-Kivu ont été déclarés guéris, ce mardi, à Goma. Il s'agit de l'épouse et de l’enfant de l'orpailleur en provenance de l'Ituri, détecté positif en date du 30 juillet à Goma. La cérémonie de leur libération du CTE a eu lieu dans l'enceinte de l'hôpital en présence de plusieurs personnalités dont le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, et du secrétaire technique du comité multisectoriel de riposte contre Ebola, le Dr Jean-Jacques Muyembe Tamfum.

L'enfant Ebenezer Fataki a été traité positif d'Ebola, le 31 juillet 2019, alors que sa maman, Espérance Nabintu, l'a été un jour plus tard. Les deux cas sont secondaires au premier, l'orpailleur venu de la province voisine de l'Ituri, décédé.

C'est sous des chants et pas de danse des agents du centre de traitement Ebola de Goma et des membres de famille que l'enfant et sa maman sont sortis du CTE.

Les partenaires impliqués dans la riposte contre Ebola, aux côtés du gouvernement congolais, se sont félicités des efforts fournis pour guérir ces malades.

« La communauté est invitée à avoir des réflexes de signaler toute personne présentant des signes et symptômes de MVE aux équipes de la riposte, aussi d'avoir des réflexes de faciliter le transfert précoce des cas au niveau des centres de traitement Ebola. Aujourd'hui encore, la preuve est que le CTE est un endroit où on peut sauver des vies. Maman Espérance et l'enfant Fataki sortent aujourd'hui après avoir reçu des soins appropriés et totalement gratuits », a dit au nom de tous les partenaires, le Dr Bachir Mbodj, incident manager à l'OMS.

Des kits d’accompagnement ont été remis aux vainqueurs d'Ebola pour faciliter leur réinsertion.

« Je loue l'Éternel pour cette guérison. Ne négligez pas cette maladie. Ebola existe. C'est seulement celui qui n'est jamais tombé malade d'Ebola qui peut banaliser cette épidémie. Ebola tue vite mais guérit aussi vite », a brièvement témoigné Mme Espérance, guérie d'Ebola.

Pour rappel, la ville de Goma a connu son premier cas positif d'Ebola, le 14 juillet 2019. Le jeudi 1er août dernier, le Rwanda avait fermé ses frontières une demi-journée après la détection du deuxième cas d'Ebola à Goma.

« C'est un message fort adressé à nos amis du Rwanda. Nous devons collaborer. Nous devons continuer à travailler ensemble. Et très prochainement, il y a une équipe du Rwanda qui viendra ici pour être formée parce qu'ils n'ont jamais vu des cas d'Ebola. Donc c'est une occasion pour eux de venir voir ce qui se passe ici. Mais, il faut une bonne collaboration entre nous et eux », a déclaré le Dr Muyembe.

15 nouveaux cas de l’épidémie d’Ebola ont été recensés le week-end dernier dont 11 au Nord-Kivu, notamment 6 à Beni, 2 à Butembo, 1 à Katwa, 1 à Mutwanga et 1 à Vuhovi et 4 en Ituri, notamment 3 à Mambasa et 1 à Mandima. Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 2.816, dont 2.722 confirmés et 94 probables. Au total, il y a eu 1.888 décès (1.794 confirmés et 94 probables) et 833 personnes guéries.

Jonathan Kombi

 

Vidéo