Breaking news

CAN 2019 : Les bagages des joueurs et autres membres de la délégation congolaise trainent à l’aéroport du Caire depuis une semaine

Mardi 16 juillet 2019 - 11:14
Catégorie
Léopards à l'aéroport du caire

La délégation congolaise partie à la Coupe d’Afrique des Nations Egypte 2019 est revenue au pays depuis mercredi 10 juillet après l’élimination des Léopards. La triste nouvelle est que la délégation est rentrée sans les bagages d’une centaine de membres dont les joueurs, journalistes, animateurs et autres accompagnateurs. Une télé égyptienne en a même fait l’écho hier soir selon nos informations. C’est près de 250 colis qui continuent de traîner à l’aéroport international du Caire depuis une semaine.

Les concernés ne savent pas le sort réservé à leurs biens. Aucune communication officielle n’a été donnée ni avant ni encore à l’heure actuelle de la part du ministre ai des sports et loisirs, Jean Pierre Lisanga qui était à la tête de la délégation.

« Ce n'est qu'à quelques minutes du vol qu'on nous dira, même pas de manière officielle, qu'il y a un excédent de bagages et qu'on doit le débarquer pour que ça puisse être acheminé par cargo moyennant un paiement de 30 000$. Les colis des joueurs, membres de la Fecofa, journalistes et autres sont restés et jusqu'ici, aucune communication de la part du ministre. Selon une indiscrétion, ce qui fait qu’on se retrouve dans cette situation, c’est parce que les matériels des entraînements et autres qui devaient normalement venir par fret, ont également été embarqués avec nous. Tous les matériels d'entraînement,  certains parlent même d'une voiture également. Personnellement, j'ai écrit au ministre et à son directeur de cabinet pour avoir des nouvelles mais rien, ils n'ont même pas réagi », a expliqué sous l’anonymat un membre de la délégation à ACTUALITE.CD.

Une situation qui vient couronner la cacophonie qui a entouré le départ et le séjour égyptien côté congolais. Le football étant un sport et ne pouvant nullement être confondu au loisir qui est également géré par le même ministère. Même en dépêchant une équipe d’avance conduite par le secrétaire général aux sports, avec la présence permanente de Jean Pierre Lisanga Bonganga ministre des Sports en Egypte, l’organisation était morose. Le ministère des sports et loisirs était atteint de « l’épidémie de la désorganisation ».

Des agents de la présidence, du parlement, de la primature, du ministère des finances, ministères  des sports, le procureur de la République, de la FECOFA, du Comité Olympique Congolais (COC), les anciens Léopards, les dirigeants sportifs avaient pris l’essentiel des places dans l’ordre de mission de la délégation de 173 personnes qui devraient aller soutenir la sélection. Un document qui avait créé un tollé puisque non seulement rempli des personnes que l’on qualifiait des « simples touristes » pour certains et des inconnus dans les couloirs sportifs, mais aussi n’y figurait pas le nombre assez consistant de ceux qui pouvaient faire l’ambiance dans les différents stades. Que dire de la presse censée faire vivre depuis l’Egypte l'événement aux congolais, contributeurs de premier rang de la sélection. Déjà taillée sur mesure, la place réservée à la “négligée presse sportive congolaise” présentait certains journalistes qui ne côtoient même pas le football mais également certains médias prenaient la part du lion, en s’accaparant même de 4 places sur un tableau de 32 journalistes pour près de 100 médias qui diffusent au pays.

Arrivée au Caire après plusieurs reports de vol, la délégation ne prendra même pas part au premier match de la sélection. Comme la première désorganisation depuis Kinshasa ne suffisait pas, c’est une autre affaire qui va surgir sur la toile avant le match de tout espoir, contre le Zimbabwe. Les anciennes gloires des Léopards, passent tour à tour devant la caméra pour tourner une vidéo dans laquelle elles se disent abandonnées par le ministère des sports au Caire, sans nourriture, ni billet pour accéder au stade.  Ils ne seront pas les seuls à subir cette situation ridicule durant le séjour égyptien. Les animateurs se sont vu refuser l’accès au stade. Dans une vidéo horrible qui avait fait également la boucle, l’on y voit les célèbres animateurs de DCMP Evoloko et Mundele Ndundu de V.club fous furieux alors qu’ils étaient préparés pour mettre du feu au stade. La dernière des vidéos que cet épisode de la CAN nous a offerte côté Léopards date du match contre Madagascar. Déjà fatigués pour n’avoir pas mangé, selon leurs propos, embarqués à 14 heures, soit à 3 heures du match, pour un parcours de 3 heures de route, du Caire à Alexandrie, les supporters congolais ont pris à partie juste à la fin du match, un conseiller du ministre des sports et loisirs, à qui, ils demandaient une partie de prime non perçue. Coup de poing, salives au visage, insultes etc…Ce haut responsable a passé un sale moment avant qu’un héros sorti entre les supporters ne vienne à son secours pour calmer les ardeurs. 

« Nous allons les poursuivre », crient dans la vidéo les animateurs des léopards venus au rassemblement attendre les responsables du ministère à la sortie du stade. « Donnez-nous notre argent. Nous n’avons rien perçu. Félix Tshisekedi et le gouvernement ont sorti beaucoup d’argent. Ils ont vendu le match, ils ont fait en sorte que l’équipe puisse être éliminée. Nous n’allons pas percevoir une partie de l’argent. Ils nous donnent 200 USD pour qu’ils bouffent le reste pendant que l’Etat a décaissé beaucoup d’argent. Ça c’est le gouvernement de Félix, ce n’est plus l’époque de Kabila où l’on blaguait avec les gens. Le combat commence, nous ne monterons pas dans l’avion tant que nous n’aurons pas l’argent », dénonce un autre entouré de ses collègues. 

« Comment se fait-il qu’ils ont écarté le secrétaire général pour garder eux (Ndlr cabinet du ministre des sports) même l’argent ? », se pose la question un autre juste à côté. « Félix arrêtez ces gens, ce sont des voleurs, nous avons fait 4 jours sans manger », renchérit un autre. Et pour apaiser la tension, le ministre a sollicité des excuses de la part du patron des animateurs. Furieux, il va même annoncer des poursuites judiciaires dès le retour à Kinshasa à l’encontre des animateurs ayant participé à la forfaiture.

Entretemps, Jean Pierre Lisanga Bonganga qui a réuni lundi 14 juillet le mouvement sportif promet de faire l’évaluation de la participation des Léopards débarqués par Madagascar en 8ème de finale. 

Fonseca Mansianga