Breaking news

Ebola en RDC : Le vécu des survivants pour combattre le stigma et arrêter la propagation de l’épidémie

Vendredi 28 septembre 2018 - 15:56
Catégorie
Vaccination contre Ebola

Le Fonds des Nations-Unies pour l’enfance  (UNICEF) s'est associé aux survivants de la maladie à virus Ebola  pour aider à prévenir la transmission, combattre la stigmatisation et arrêter la propagation l'épidémie.

"Les survivants partagent leur vécu auprès des communautés touchées par la maladie lors des présentations publiques et par le biais de témoignages à la radio", annonce le Fonds dans un communiqué publié ce vendredi 28 septembre.

Quarante-trois (43) personnes ont survécu au virus Ebola depuis le début de l’épidémie en août, selon le dernier communiqué du ministère de la Santé.

Ces survivants sont " la preuve vivante qu'il est possible de vaincre la maladie à virus Ebola, surtout si elle est détectée et traitée rapidement ", a déclaré le Dr Gianfranco Rotigliano, Représentant de l'UNICEF en RDC.

"Les témoignages de ces survivants d'Ebola nous aident à réduire la peur au sein des communautés et à encourager les personnes présentant des symptômes ressemblant à Ebola à se rendre rapidement dans un centre de traitement Ebola, évitant ainsi le risque de transmission", ajoute le responsable humanitaire.

La méconnaissance des populations des mesures de prévention et de traitement de la maladie augmente le risque de sa propagation.

L’Agence onusienne annonce avoir installé  des équipes d’intervention dans les localités de Mangina, Beni, Butembo (Nord-Kivu) et dans la localité de Tchomia, au bord du lac Albert, dans la province de l'Ituri.

Les témoignages des survivants à Mangina, la zone de santé la plus touchée par l’épidémie, "ont déjà démontré leur efficacité", affirme l'UNICEF.

Le ministre de la Santé a annoncé, début septembre, que l'épidémie a été “maîtrisée” à Mangina.

"Donner aux survivants d'Ebola l'occasion de partager publiquement leurs expériences contribue à réduire la stigmatisation. Cela donne aux survivants un rôle positif dans leurs communautés et les aide à se remettre de l’expérience d'avoir été infecté par le virus Ebola", renchérit Dr Rotigliano.

Cette épidémie déclarée dans une zone de conflit armé touche le nord de la province du Nord-Kivu et deux localités de la province de l'Ituri. Elle a déjà fait 101 morts dont 70 parmi les 123 cas confirmés, selon un décompte arrêté en date du 26 septembre par l'autorité sanitaire congolaise.

L'ONU reste pessimiste quant à l'issue de cette épidémie. Son agence spécialisée dans le domaine sanitaire (OMS) a exprimé, mardi dernier, sa crainte de voir "une situation potentiellement désastreuse" au cours de prochaines semaines dans les zones touchées par Ebola.

La RDC fait face à sa dixième épidémie d'Ebola depuis la découverte de ce virus sur son sol en 1976. C'est la première fois qu'Ebola sévit dans une zone de conflit armé.

Christine Tshibuyi