Félix Tshisekedi reporte les festivités liées au retour des restes de Lumumba
ACTUALITE.CD

Jean-Michel Sama Lukonde a informé le Conseil des ministres ce vendredi de la décision du Président de la République de reporter, à une date ultérieure, toutes les festivités et cérémonies prévues dans le cadre du retour des restes de Patrice Emery Lumumba.

Cette décision, a t-il dit, est motivée par la troisième vague de la pandémie à Covid-19 caractérisée par la montée du taux de contamination avec le pic attendu dans la quatorzaine. Cette situation sanitaire impose des mesures restrictives drastiques.

La Belgique avait prévu de restituer le 21 juin une "relique" de Patrice Lumumba lors d'une cérémonie à Bruxelles, présidée par le Premier ministre Alexander De Croo.  Félix Tshisekedi était même attendu pour l'occasion dans la capitale belge à la tête d'une délégation congolaise, selon les mêmes sources, citées par l’AFP.

A la demande de la famille, les autorités congolaises veulent offrir à l’ancien Premier ministre une sépulture digne.   Selon le cabinet du Premier ministre, la "dépouille" sera d'abord restituée aux proches "dans un cadre restreint et familial", avant une cérémonie associant les dirigeants des deux pays "vu la portée emblématique du moment". M. De Croo prendra la parole au nom de l'Etat belge.

Absent à cette cérémonie, le Roi Philippe avait prévu de recevoir à l’occasion M. Tshisekedi au Palais royal.

Cependant, le Palais a indiqué mardi que le voyage initialement prévu le 30 juin 2021 (date anniversaire de l'indépendance) à l'invitation de M. Tshisekedi "a dû être reporté en raison des circonstances sanitaires tant en RDC qu'en Belgique". Le Roi Philippe pourrait se rendre à Kinshasa début 2022, pour son premier déplacement dans l'ancienne colonie. La semaine dernière, le bureau local de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a mis en garde sur une augmentation "exponentielle" des cas de coronavirus à Kinshasa. 

En Belgique, même si les indicateurs sont au vert et la troisième vague contenue, le gouvernement déconseille toujours vivement de voyager hors de l'UE. Se rendre dans une zone rouge contraint au respect d'une quarantaine au retour.

Les autorités congolaises prévoient toujours une cérémonie nationale en hommage à Patrice Lumumba le 30 juin, une fois le cercueil revenu au pays. Et avant de quitter le sol belge celui-ci devrait être brièvement exposé à Bruxelles pour un moment de recueillement ouvert à la diaspora congolaise.  Perçu comme prosoviétique et gênant pour les intérêts belges, Patrice Lumumba avait été assassiné par des séparatistes katangais et des mercenaires belges le 17 janvier 1961 au Katanga (sud-est), pendant le chaos ayant suivi la proclamation de l’indépendance.

ACTUALITE.CD avec AFP

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une