Catégorie
ACTUALITE.CD

Les récentes tueries attribuées aux combattants ADF ont provoqués d’importants mouvements des populations. Le gouvernement parle d’environ 3000 personnes qui ont quitté Beni pour s’installer à Makumu, dans le territoire de Mambasa (Ituri). Le compte rendu de la treizième réunion ordinaire du Conseil des Ministres qui s’est tenue à la Cité de l’Union Africaine à Kinshasa ce Vendredi 06 décembre 2019 ajoute que  les FARDC ont renforcé leur dispositif sécuritaire.

D’après les statistiques fournies par Kivu Security, un projet commun du Groupe d’Etude du Congo (GEC) et Human Right Watch (HRW), plus de 100 personnes ont été tuées, depuis le 30 octobre, dans la région date de l’annonce du début des  opérations de grandes envergures contre les groupes armés dans cette partie du pays.

L’Ituri est parmi les provinces les plus touchées par les déplacements des populations. Au début du mois de juin, une flambée de violences avait contraint près de 360.000 personnes à se déplacer, principalement dans les territoires de Djugu, Irumu et Mahagi, portant le total des déplacés internes dans la Province à 1,2 million d’après OCHA. Parmi eux, 227.000 vivent dans 87 sites gérés par le HCR et OIM, tandis que la majorité loge dans des familles d’accueil, dans des communautés disposant déjà de faibles ressources.

Vidéo