Mardi 19 janvier 2021 - 09:20

Breaking news

Mboso s’explique: « le gouvernement nous paie 16 milliards du FC des frais de fonctionnement, 6 milliards de rémunération pour plus de 2000 personnes »
ACTUALITE.CD

Dans un courrier daté du 29 décembre adressé à Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Christophe Mboso N’kodia Pwanga avait transmis « pour dispositions » le budget de la session extraordinaire qui se chiffre à 24 092 143 194 FC (12 millions USD). Le Premier ministre a accordé et il y aurait à présent blocage au niveau de la Banque centrale du Congo (BCC) révèle le président du bureau d’âge qui a saisi Félix Tshisekedi à cet effet à 13 jours de la fin de la session extraordinaire. Ce montant de 12 millions USD avait provoqué un tollé. 

Aujourd’hui, Christophe Mboso N’kodia Pwanga explique: "Le député a droit à l’équivalant d’un salaire qui équivaut à un mois d’émoluments. Dans le salaire du député, il y a la rémunération, le complément de rémunération, il y a les primes diverses. Vous avez en plus, pendant la session extraordinaire, le personnel administratif, le personnel des cabinets, les assistants, les policiers qui sont commis à la sécurité de l’Assemblée nationale ont également droit à un mois de salaire ».

Et d’ajouter:

« Le gouvernement nous paie 16 milliards du FC des frais de fonctionnement, 6 milliards de rémunération pour plus de 2000 personnes: députés nationaux, fonctionnaires de l’administration de l’Assemblée nationale, prestataires extérieurs, membres des cabinets, assistants (500). Nous allons organiser les élections. Ce scrutin ne sera pas organisé avec les frais de fonctionnement. Nous avons demandé 1 milliard de FC. Et tout cela sera transparent ». 

Du côté du FCC, on crie au scandale en faisant remarquer que Jean-Marc Kabund avait énergiquement protesté contre le budget supposé de l’organisation d’un congrès qui était évalué, d’après lui, à 7 000 000 USD.

Même certains députés trouvent que ce montant est exagéré. 

« Je suis pour un État modeste et efficace, où le train de vie des institutions est drastiquement réduit au juste nécessaire. L’assainissement des finances publiques passe aussi par la maîtrise de la dépense :12 millions USD c’est exorbitant pour la session extraordinaire », avait écrit pour sa part le député Delly Sessanga.

Lire aussi: Affaire 12 millions : pour Floribert Muteba de l’ODEP, il faut «réellement évaluer la vraie dépense avant tout décaissement »

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une