RDC : Félix Tshisekedi propose l’annulation et l’allègement des dettes des pays en développement afin de leur permettre d’assurer l’après Covid-19
Photo d'illustration/droits tiers

Le Chef de l’Etat congolais, Félix Tshisekedi a plaidé, dans son discours à l’occasion de la 75e Assemblée de l’ONU, en faveur de l’annulation et l'allègement par les institutions financières et les G20, des dettes des pays pauvres.

Selon lui, ceci devra permettre à ces Etats “sortir effectivement de la crise et à mieux assurer l'après COVID-19”. 

“Pour la République Démocratique du Congo, afin d'aider les pays en développement à sortir effectivement de la crise et à mieux assurer l'après COVID-19, les efforts de la Communauté Internationale devraient inclure l'annulation et autres allégements du fardeau de la dette afin de leur permettre de mieux se reconstruire”, a dit le Président de la République. 

Et de poursuivre : 

“J'exhorte également les pays donateurs à honorer leurs engagements d'Aide Publique au Développement, notamment pour les Pays les moins avancés et les pays fragiles, et à redoubler d'efforts pour réaliser ce qui a été convenu dans le Programme d'action d'Addis-Abeba sur le financement du développement. Toutes ces mesures de soutien ou le financement supplémentaire des pays en développement ne devraient être liés à aucune conditionnalité et ne devraient pas non plus imposer d'entreprendre certaines réformes de politique économique telles que des mesures d'austérité”.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une