RDC : l'OPEC procède au lancement du programme de sensibilisation et d'accompagnement des jeunes à l'entrepreneuriat
journée de lancement du programme de sensibilisation et d’accompagnement à l’entrepreneuriat. Ph. ACTUALITE.CD

Ezéchiel Biduaya Musumba, Directeur général de l’Office de promotion des petites et moyennes entreprises (OPEC), a lancé ce lundi 21 septembre à Kinshasa, Sous la coordination du ministre des Petites et moyennes entreprises et artisanat, Justin Kalumba Mwana Ngongo, le Programme national pour le développement de l’entrepreneuriat au Congo (PRONADEC). Plusieurs entrepreneurs ont été conviés à cette journée de lancement du programme de sensibilisation et d’accompagnement à l’entrepreneuriat axé sur le thème : « jeunes devenez d’abord entrepreneur avant de créer votre entreprise ».

L’OPEC se dit déterminé à accompagner les jeunes entrepreneurs jusqu’à créer leurs propres entreprises afin de résorber la problématique du chômage en RDC. Un fonds de garantie sera mis en place afin de permettre aux jeunes d’obtenir facilement les crédits nécessaires pour se lancer dans l’entrepreneuriat.

Pour le DG de l’OPEC, Ezéchiel Biduaya Musumba, cette initiative va permettre également aux jeunes congolais de comprendre les potentialités que regorge la RDC pour entreprendre.

« Notre pays a des challenges énormes en termes de création d’emplois et de réduction du taux de chômage. C’est à travers l’entrepreneuriat que nous pouvons rencontrer cette problématique. C’est ce qui explique la mise en place du Programme national de développement de l’entrepreneuriat. Cette activité rentre dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme et consiste à sensibiliser les jeunes sur les potentialités de la RDC. L’OPEC est censé les accompagner jusqu’à la création de leurs entreprises. Nous allons offrir les services de l’OPEC aux jeunes qui n’ont pas encore créé des entreprises à les faire », dit-il.

Actualite.ce

A son tour, le ministre des PME et artisanat, Justin Kalumba Muana Ngongo a émis le vœu de voir des Congolais parmi les millionnaires et milliardaires africains. Il a annoncé la mise en place d’un programme d’appui au développement des micros, petites et moyennes entreprises. Il souhaite également que le cours d’entrepreneuriat soit intégré dans le programme scolaire afin d’initier les jeunes à appréhender, dès le bas âge, le bien-fondé de l’entrepreneuriat.

« Il y a des programmes qui s’adressent aux jeunes avec une prééminence pour les femmes qui seront mis en œuvre dans quelques semaines, auxquels les jeunes doivent réussir comme test. Il faut qu’on arrive à la transformation économique et social de ce pays. Nous voulons obtenir un changement des paradigmes. Quelqu’un qui termine l’université ne doit pas avoir comme focalisation une demande d’emploi à la fonction publique. Il doit plutôt avoir la possibilité de créer sa propre entreprise pour employer d’autres gens. L’entrepreneuriat est la création des oasis dans un désert. C’est important que les jeunes sachent qu’il n’y a pas que la politique qui a une incidence dans notre statut social mais il y a aussi l’entrepreneuriat. Nous allons faire en sorte que ceux qui sortiront de ces programmes puissent bénéficier à plus des financements et plus de facilitations. Il faut que l’on compte des Congolais parmi les millionnaires et milliardaires africains. Il y a un programme d’appui au développement des micros, petites et moyennes entreprises, financé par la Banque mondiale », a dit en substance, le ministre Justin kalumba Muana Ngongo.

Invité à participer à cette journée de lancement du programme de sensibilisation et d’accompagnement à l’entrepreneuriat, le ministre de la jeunesse Billy Kambale a salué les initiateurs de ce programme qui, à l’en croire, est d’abord bénéfique pour les jeunes.

« Nous félicitons le DG de l’OPEC et le ministre des PME qui ont initié ce programme de développement des PME qui est d’abord bénéfique aux jeunes qui éprouvent d’énormes difficultés dans l’entrepreneuriat en RDC. Le programme tel que développé par le ministre des PME démontre à suffisance que nous avons accompli un grand pas, à savoir le fond de garantie. Parce que les jeunes ont des difficultés pour avoir accès aux crédits. Aujourd’hui l’administration publique est incapable d’absorber le chômage des jeunes et parmi les pistes à explorer, il y a entre autres l’entrepreneuriat », a-t-il dit. 

Actualité.cd

Ce programme lancé par le ministère des PME et artisanat et l’OPEC va permettre aux entrepreneurs congolais de mieux créer leurs entreprises, d’avoir un bon business plan et d’élargir leur champ d’employés. Des fonds et subventions seront mis en place afin de faciliter l’accès à l’obtention des crédits aux entrepreneurs locaux. L’Agence nationale pour la promotion des investissements (ANAPI) et le Fond de promotion de l’industrie (FPI) sont comptés parmi les accompagnateurs de ce programme.  

Jordan MAYENIKINI 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une