Mercredi 12 février 2020 - 08:38

Breaking news

RDC : des anciens détenus dénoncent les conditions carcérales et demandent à  Tshisekedi de viabiliser les prisons à travers le pays
Photo ACTUALITE.CD.

Des anciens prisonniers « politiques et d’opinions », sous le régime de Joseph Kabila, ont adressé une correspondance à Félix Tshisekedi pour dénoncer les conditions carcérales dans les établissements pénitentiaires à travers le pays.

Ces anciens détenus pour la plupart membres des mouvements citoyens Lucha, Filimbi ou encore Vici, souhaitent que Tshisekedi puisse « viabiliser les prisons du pays en les dotant des infrastructures hygiéniques adéquates, espace de loisirs et des équipements d’usage collectif, et ordonner la fermeture des prisons dont les infrastructures sont gravement délabrées et ne répondent plus aux standards acceptables ; ordonner les états généraux de la justice afin d’établir éventuellement la libération de certains prévenus pour diminuer la population carcérale.»

Ils dénoncent par la même occasion la corruption des magistrats à la base de l’incarcération de nombreux prévenus.

« Monsieur le Président, considérant que les antivaleurs et les violations graves des droits des détenus sont des tares contre l’émergence d’un Etat dit de Droit, nous vous recommandons d’accélérer la réforme de la justice afin d’assainir l’appareil judiciaire gangrené par la corruption, la concussion, la politisation et le tribalisme qui poussent certains magistrats d’écrouer des prévenus par quête du lucre ou par excès de pouvoir ; de dépenser le régime carcéral, par la réforme du système pénitentiaire congolais vieux de la colonisation », ajoute la correspondance parvenue à la Présidence le 11 février en cours.

Entre le 1 et 12 janvier 2020, au moins 25 prisonniers internés à la prison centrale de Makala sont décédés.  Beaucoup parmi eux étaient malades, certains souffraient de différentes formes de tuberculose et ont été transférés au sanatorium d’où ils sont morts. A la suite de ces révélations, Célestin Tunda, Vice-premier ministre et ministre de la justice et garde des sceaux avait mis en garde les prisonniers qui propagent les « fausses » informations sur les conditions dans les complexes pénitentiaires du pays. 

M. Tunda a écrit à son collègue des finances pour solliciter la  de 467.475 euros afin de permettre la délocalisation des certains prisonniers de Makala vers le camp de détention de Luzumu, dans le territoire de Kasangulu (Kongo Central).

La prison Centrale de Kinshasa construite pour accueillir 1500 prisonniers, regorge à ce jour presque 9000 détenus, dont 90% sont juste prévenus et non condamnés.

Thérèse Ntumba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une