RDC-autonomisation des femmes : deux bilans d’exécution des projets attendus en 2023
Jeudi 12 janvier 2023 - 21:02
Photo/ Actualité.cd
Photo/ Actualité.cd

En dehors des enjeux politiques, l’année 2023 va également marquer la fin de l’exécution de certains projets de grande envergure, en lien avec les droits des femmes et des filles. Le pays aura notamment à faire une évaluation de la campagne Tolérance zéro immédiate avec une portée régionale et le programme Justice, Autonomisation et Dignité (JAD) couvrant cinq provinces. 

En juin 2021, la RDC a réalisé l’un des plus importants engagements pris au niveau régional, dans le cadre de l’élimination des violences à l’égard des femmes. La Campagne Tolérance Zéro immédiate contre les crimes des violences sexuelles et basées sur le genre est la 7è décision contenue dans la déclaration des Chefs d'Etat et des Gouvernements  des États Membres de la CIRGL faite à l’issue du quatrième sommet ordinaire qui a eu lieu en 2011. 

Le 19 juin 2021, depuis Bunia (Province de l’Ituri), le président Félix Tshisekedi avait lancé cette campagne. Le choix de l'Ituri se justifie par le fait que ce soit « l’une des provinces martyres en proie aux conflits armés et devenue l’un des symboles des violences faites à la femme et d’autres violations des droits humains ». Ladite campagne devait être mise en œuvre durant deux ans (de juin 2021 à juin 2023). 

Lire : RDC : Félix Tshisekedi a officiellement lancé la campagne Tolérance zéro immédiate

On compte parmi les 11 (onze) objectifs clés, sensibiliser l’opinion publique et réduire la stigmatisation des survivantes, consolider le processus de mise en place du fonds de réparation pour les victimes de violences sexuelles, créer des chambres spéciales dédiées aux questions des violences sexuelles au sein des tribunaux de grande instance du pays mais aussi, renforcer les capacités des magistrats civils et militaires et des avocats dans le traitement des dossiers des violences sexuelles. 

L’année dernière, les 365 premiers jours de la mise en œuvre se sont écoulés. En juin cette année, les deux années d’exécution seront épuisées. La République Démocratique du Congo devra présenter un bilan global des activités et des initiatives, réalisées ou entreprises dans le cadre de la Campagne Tolérance Zéro immédiate contre les crimes des VSBG. 

Bilan de mise en œuvre du projet JAD

L’autre inventaire attendu en République Démocratique du Congo concerne la mise en œuvre du programme conjoint « Lutte contre les Violences Basées sur le Genre : Justice, Autonomisation et Dignité des Femmes et des Filles », en sigle JAD. 

Le JAD s’étale sur 5 ans (avril 2018 à mars 2023) et couvre 5 provinces de la RDC (Kinshasa, Kasaï-Central, Ituri, les Nord et Sud Kivu). Il est financé à environ 14 millions de dollars américains. Les partenaires au projet sont le BCNUDH, le PNUD, l’UNFPA, et le Ministère national du Genre, famille et enfants de la RDC. 

L’objectif global du programme conjoint est de contribuer à la réduction des Violences Basées sur le Genre à travers l’adoption d’attitudes et de normes socioculturelles respectant l’égalité des sexes, l’amélioration de la prise en charge holistique des survivant(e)s et le renforcement de la coordination au niveau national dans une perspective d’appropriation nationale.

Soutenir l’engagement des hommes, des femmes et des jeunes ainsi que des communautés à adopter des attitudes et des normes sociales et culturelles respectueuses de l’égalité des sexes et à contribuer à la lutte contre les VBG ; Renforcer le pouvoir et la résilience des survivant(e)s de VBG et des parents des survivant(e)s mineur(e)s à travers la consolidation et le développement de mécanismes de prise en charge holistique comme les CISM et d’autres structures d’offre de services ainsi qu’à travers la mobilisation des réseaux communautaires d’alerte, de prévention et de réponses aux VBG ; Renforcer l'efficacité de la coordination nationale afin de permettre aux acteurs impliqués dans la lutte contre les VBG de mettre en place des stratégies de prévention et de réponse aux VGB, font partie  des objectifs spécifiques de ce programme. 

Lire : RDC : Béatrice Lomeya a présidé la 4ème réunion du Comité JAD RDC : Gisèle Ndaya a présidé la 5e réunion du programme JAD pour les femmes et filles

Prisca Lokale  

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une