RDC: après 30 ans de détention, Simon Kimbangu est mort le 12 octobre 1951
ACTUALITE.CD

Il est considéré comme prophète. Pionnier de la lutte pour l’indépendance, figure emblématique de la défense des peuples autochtones pendant l’occupation belge de la RDC, Simon Kimbangu, né en 1887, est mort en détention le 12 octobre 1951 à Lubumbashi. 

Baptisé par en 1915 par des missionnaires protestants, il deviendra plus tard un prédicateur charismatique. Ses adeptes affirment même qu’il avait guéri plusieurs malades pendant son ministère. 

Parlant de la décolonisation, on retiendra de lui notamment la phrase: « Les blancs deviendront noirs et les noirs deviendront blancs ». 

Il sera arrêté en septembre 1921, par les autorités belges craignant que son mouvement ne prenne de l’ampleur. Traduit devant un conseil de guerre, il a été condamné à mort, mais sa peine a été commuée en détention en perpétuité. Il passera donc 30 ans derrière les barreaux.

Transféré à la prison d'Élisabethville au Katanga, il restera enfermé jusqu'à sa mort en 1951. Son héritage est encore vivant aujourd’hui à travers notamment l’Eglise Kimbanguiste (Église de Jésus Christ sur la Terre par son envoyé spécial Simon Kimbangu).

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une