EBOLA-Eqauteur : le premier cas de Makanza est une femme de 34 ans non répertorié parmi les contacts
Visuel service infographie/ACTUALITE.CD

Le bulletin du secrétariat technique du comité multisectoriel de la riposte contre la maladie à Virus EBOLA de ce 29 Septembre a notifié un nouveau cas dans une nouvelle zone de santé, celle de Makanza, dans la province de l’Equateur.

Il s’agit, selon le bulletin, d’une femme de 34 ans vivante, qui résidait dans l’Aire de santé Lusengo dans le village du même nom. Elle est non listée comme contact, ni moins vaccinée. Les investigations se poursuivent afin de déterminer la source de contamination. 

« Le début des signes remonte au 12 septembre 2020 avec une période d’exposition qui date du 26 août au 08 septembre. Cette femme a usé de l’automédication à domicile avec des produits antipaludéens du 12 au 17 septembre 2020 et les signes se sont accentués le 18 septembre. Elle a consulté le centre de santé de référence de Lusengo le 19 septembre, d’où l’alerte a été lancée. Investiguée et validée, la patiente a été mise en isolement et le prélèvement a été réalisé. Elle a été confirmée de la Maladie à Virus Ebola le 28 septembre 2020. Les actions de santé publique, notamment une investigation approfondie, sont en cours », précise-t-on dans ce bulletin. 

Selon le secrétariat technique de la riposte Ebola, ceci ramène au nombre de 13, les zones de santé sur les 18 existants, soit 72,2% et 41 Aires de santé sur les 281 qui existent dans la province de l’Equateur, soit 4,6%, ont rapporté au moins un cas confirmé ou probable de Maladie à virus Ebola depuis le début de cette onzième épidémie

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 01 juin 2020, le cumul des cas est de 125, dont 119 confirmés et 6 probables. Au total, il y a eu 50 décès (44 confirmés et 6 probables) et 67 vainqueurs (personnes guéries ou survivants de la MVE).

Thérèse Ntumba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une