RDC-FPI: mission mixte au Caire, clôture des ateliers
Photo droits tiers

Des échos de la mission mixte de la délégation Congolaise conduite par le Directeur Général du Fonds de Promotion de l’industrie, Patrice Kitebi, au Caire en Egypte,  nous apprenons que les parties, Congolaise représentée par le Fonds de promotion de l’industrie en tant qu’autorité Contractante pour la réalisation des projets, celles Egyptienne dont les entreprises les deux consultants devant exécuter les travaux d’ingénierie et enfin celle Kosovar de GRAND International Group qui est en train de mener les études de faisabilité, ont signé ce week-end au Caire  deux plans d’action devant conduire à la finalisation des études en rapport avec les projets à réaliser dans l’espace grand Kasaï dans le cadre du  Programme présidentiel accéléré de lutte contre la pauvreté et les inégalités.

C’est une semaine de travail instances qu’a eu la délégation mixte de la RDC conduite par le Directeur Général du FPI, Patrice Kitebi au Caire en Egypte. Un séjour consacré essentiellement à la tenue des Ateliers d’harmonisation et de validation des études techniques qui sont en train d’être menées par des consultants pour la matérialisation des travaux d’envergure visant le désenclavement et la connectivité des provinces du Grand Kasai. Nous parlons de plus de 6 projets inscrits dans le cadre du Programme présidentiel accéléré de lutte contre la pauvreté et les inégalités. 

A l’issue des échanges techniques entre l’autorité contractante qui est le FPI, les 2 consultants devants exécuter les travaux d’ingénierie à savoir les Entreprises Egyptiennes HASSAN ALLAM et SAMCRETE et afin le consultant qui a la charge des études à savoir GRAND International Group, Des échanges sans complaisance et sans ambages tenue sous le regard des plusieurs délégués dont ceux de la présidence de la république de la RDC, les 3 parties ont convenu de compléter les études afin de les affiner et de les approfondir pour présenter dans les tous prochains jours des études de faisabilités finales   . Un chronogramme des activités complémentaire à mener sur le terrain a été défini.  Du coté FPI, son Directeur Général Patrice Kitebi croit fermement à la matérialisation rapide de ces projets lorsqu’il va finir avec toutes les procédures de passation des marché en respect aux lois de la République.

Tout ce que nous venons de faire jusque là; ne sont que des papiers. Le destin de la population ne changera pas avec des papiers. Il faut absolument passer au concret. Des stratégies ont été arrêtées.  Nous savons exactement  ce qui reste à faire pour qu’à partir de mars 2021 les tronçons de route puissent commencer à être réalisés.  

Et d’ajouter, “au niveau du FPI, nous sommes prêt. En rentrant nous allons commencer la mise en oeuvre de nos obligations. De manière à ce que les missions additionnelles sur le terrain pour collecter des données qui manque puisse avoir lieu”.

Eke

Du coté des entreprises Egyptiennes ont est satisfait de collaborer avec le FPI. HISHAM El –KHESHEN est le Directeur Général de Samcrete

Je crois qu’avec tous que nous venons d’avoir comme discussions. Ensuite, tenant comptes des stratégies et action mises en place il est possible qu’à la fin de cette année et début année prochaine nous puissions réaliser des travaux à Kinshasa,” affirme Sherif Nazmy Directeur Général de Samcrete.

Ce séjour au Caire a aussi permis à la délégation mixte de la RDC de débuter avec des panels financiers afin de rechercher des capitaux auprès des partenaires financiers basés en Egypte pour la réalisation des projets d’infrastructures en RDC. De ces échanges, il ressort que les organismes financiers basés en Egypte sont prêt à accompagner le FPI dans la mise en œuvre de ces activités. Ils attendent du FPI de disponibiliser un business-plan sur base des études de faisabilités finales afin d’engager un dialogue financier gagnant-gagnant.

Pour rappel, le FPI, dans le cadre du Programme présidentiel accéléré de lutte contre la pauvreté et les inégalités va piloter la construction des plusieurs projets d’infrastructures structurantes et industrialisantes  dont : la Centrale Hydroélectrique de TSHIBASA, le Port de Ndomba, l’Usine de traitement d’eau de Mbuji Mayi, la construction de la Centrale Photovoltaïque de TSHIPUKA ainsi que 3 routes dans le Kasaï-Oriental dont celle reliant Mbuji-Mayi à Kananga dans le Kasai-Central sur une distance de 188 Km. 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une