Breaking news

RDC - Ebola: A Béni, Félix Tshisekedi se réjouit de l'évolution positive de la situation épidémiologique

Jeudi 10 octobre 2019 - 21:01
Catégorie
DR

Au cours de son meeting ce jeudi 10 octobre à Béni-ville, le chef de l'État Félix Tshisekedi s'est réjouit de l'évolution positive de la situation épidémiologique de la maladie à virus Ébola au Nord et au Sud-Kivu, deux de trois provinces où sévit l'épidémie depuis plus d'une année.  

Il a indiqué au public s'être entretenu avec l'équipe de coordination de la riposte contre Ébola qui lui a révélé que les deux provinces viennent de vivre leur 21e jour sans enregistré des nouveaux cas confirmés d'Ebola.

 

Pour Félix Tshisekedi, avec cette évolution, cette dixième épidémie d'Ebola pourra être éradiquée en RDC d'ici la fin de l'année.

 

"Je suis très content parce que je viens de me rencontrer avec les membres de l'équipe de riposte contre Ébola. L'équipe que nous avons mis en place en juillet et dirigée par le professeur Jean Jacques Muyembe. Les nouvelles sont très bonnes *et disent qu'Ebola est fini ici à Béni. Que Dieu soit loué ! Ils nous ont dit que ça fait 3 semaines qu'il y aucun nouveau cas d'Ebola ni au Nord-Kivu, ni au Sud-Kivu. Il reste en Ituri", s'est réjouit Félix Tshisekedi.  

Le chef de l'État a toutefois appelé les habitants de Béni à la vigilance et à la collaboration avec les équipes de riposte, dès lors que l'on continue à rapporter des nouveaux cas en Ituri voisin.  

"Nous savons qu'il y a beaucoup d'activités entre la ville de Béni et la province d'Ituri. Continuez à être vigilants. Si vous détectez quelqu'un qui est malade, amenez-le rapidement auprès des infirmiers à l'hôpital. Je suis sûr qu'Ebola sera éradiquée complètement en RDC d'ici la fin de l'année", a-t-il dit à l'assistance.

 

Voici plus d'une année que l'épidémie d'Ebola sévit dans trois provinces de l'est du pays, notamment le Nord et Sud-Kivu ainsi que l'Ituri.

Jusqu'au mercredi 9 octobre, Ebola venait de causer 2 030 morts sur les 3.093 cas confirmés, faisant de cette dixième épidémie d'Ebola enregistrée au Congo-Kinshasa la deuxième plus meurtrière épidémie d'Ebola, après celle vécue entre 2014 et 2016 en Afrique de l'ouest.  

 

Yassin Kombi