Jeudi 24 juin 2021 - 10:14

Breaking news

Kinshasa : Lamuka exige la libération de ses militants interpellés ce mercredi au cours d’une manifestation visant à exiger la dépolitisation de la CENI
Bâtiment de la CENI/Ph droits tiers

La police a interpellé mercredi 23 juin, 17 militants  de la coalition Lamuka alors qu’ils procédaient à un sit-in devant le palais du Peuple pour dénoncer la loi portant organisation et fonctionnement de la CENI telle qu’adoptée par les deux chambres du Parlement. Les militants exigent la dépolitisation de la CENI. 

Les militants interpellés par les forces de l’ordre ont passé nuit au cachot de la police. Lamuka réclame leur libération. 

"Nous nous sommes rendus à 11h à l'Assemblée nationale pour un sit-in, nous avons résisté pendant 1h30. Et après, on nous a envoyé une délégation des gens de Mboso qui voulait que nous puissions dégager l'entrée. Comme les jeunes avaient bloqué l'entrée pour exiger à ce que la CENI soit dépolitisée, on a envoyé plusieurs jeeps de la police, ils nous ont gazés, on a arrêté 17 d'entre nous et il y a eu beaucoup de blessés, c'était un chaos total", se plaint à ACTUALITE.CD, Prince Epenge, membre de Lamuka.

Il affirme que les personnes interpellées ont passé nuit au camp Lufungula. 

"Nous exigeons la libération immédiate et sans condition de nos camarades, 17 membres de Lamuka, dont Serge Welo qui ont passé nuit au camp Lufungula sans aucune raison. La liberté de manifestation est garantie par la constitution, mais depuis deux ans et demi que Félix Tshisekedi est là, aucune manifestation de Lamuka n'a pris fin dans de bonnes conditions. Toutes les manifestations de Lamuka ont fini par des violences policières, et ça c'est inacceptable”, a-t-il condamné promettant de nouvelles manifestations la semaine prochaine “jusqu'à ce qu'on obtienne la dépolitisation totale de la Ceni”.

C’est la deuxième manifestation des jeunes de Lamuka en l’espace d’une semaine. La précédente qui a été également réprimée par la police qui avait interpellé certains manifestants avant de les relâcher. 

Les voix de discordance s’élèvent de plus en plus pour dénoncer la loi sur la CENI adoptée par l’Assemblée nationale et le Sénat. Cette loi a renforcé la présence des politiques au sein de la CENI au lieu de sa dépolitisation comme le souhaitent plusieurs organisations de la société civile. 

Ivan Kasongo

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une