RDC : le Sénat rejette la demande de levée de l'immunité de Matata Ponyo
Photo/Droits tiers

Le sénat a décidé de rejeter la demande de lever les immunités du sénateur Matata Ponyo Augustin à la suite du réquisitoire du procureur général près la Cour Constitutionnelle accusé d'être à la base de la débâcle du projet Bukanga Lonzo. 

En effet, 46 sénateurs ont voté Oui, 49 sénateurs ont voté et un bulletin nul. Ce vote intervient après les travaux de la commission spéciale mise en place chargée d'auditionner chaque sénateur concerné afin de présenter ses moyens de défense. 

Selon le rapport de l’IGF, Matata Ponyo est l’auteur intellectuel du Parc Agro-Industriel de Bukanga Lonzo, à travers la conception, la planification et les engagements pour paiements de plus de 83% de fonds décaissés directement aux comptes du partenaire Sud-Africain et ses filiales, logés en République Sud-Africaine; et de la société MIC Industries qui n’a pas été reconnue comme le gestionnaire AFRICOM parmi les fournisseurs. Il lui est également reproché le choix du parteanire sud-africain qui n’avait que trois ans d’existence au moment de la signature des marchés publics.

Matata est également accusé d’avoir détourné plus 7 millions USD pour l’achat de l’Utimate Building Machine pour le compte de Bukanga Lonzo alors que le paiement n’a pas été reconnu par AFRICOM qui était le partenaire de l’Etat congolais, qui passait toutes les commandes des équipements et intrants. Selon l’IGF cet équipement n’a jamais été livré au parc.

Pour l’équipe du sénateur, la vraie débâcle de Bukanga Lonzo intervient après le départ de Matata Ponyo Mapon de la Primature en décembre 2016, avec l’arrêt brutal des paiements par le Trésor Public, ce qui a entrainé le départ d’AFRICOM et donc la « gabegie Bukanga Lonzo ». Jusqu’en décembre 2016, Bukanga Lonzo était en activité.

Clément MUAMBA et Bérith Yakitenge

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une