Covid-19 : moins de 40 % des Congolais sont favorables à un vaccin (Etude Target)
Jeudi 11 février 2021 - 16:20
Visuel service infographie Target

Face à l’augmentation croissante des cas positifs de Covid-19, plusieurs pays ont pris des dispositions en vue d’éviter la propagation de la pandémie. C’est notamment le reconfinement des villes, la fermeture totale des lieux de rassemblements ou encore le couvre-feu.  

La RDC, qui n’est pas en reste, envisage aussi d’autres mesures pour endiguer cette deuxième. Le cabinet d’étude Target a interrogé les Congolais notamment sur leur perception par rapport au vaccin contre le Covid-19.

t

« Il résulte de ce sondage que 37% des personnes interrogées sont favorables à une vaccination de la population contre 49% défavorables et 14% sans opinion. Les partisans de la vaccination sont plus nombreux parmi les hommes (42% contre 26% chez les femmes), les personnes âgées de plus de 65 ans (62% contre 36% ans chez les 18-29 ans) ainsi que les habitants du Kongo-Central (47%) et Kasaï Oriental (62%). Le Sud-Kivu (25%) apparaît comme la province la plus réticente au vaccin devant le Nord-Kivu et le Haut-Katanga (respectivement 30%). Seulement 1 Kinois sur 3 est favorable au vaccin », lit-on dans le résultat de l’enquête de Target.

Très peu de Congolais souhaitent un reconfinement de la commune de Gombe dans la ville de Kinshasa (33%) et un allongement de la durée du couvre-feu (34%)

Face à la propagation de la Covid-19 poursuit l'enquête, très peu de Congolais souhaitent un reconfinement de la commune de Gombe dans la ville de Kinshasa (33%) et un allongement de la durée du couvre-feu (34%).

« Par contre, 67% sont favorables à une interdiction d’accès au territoire congolais aux ressortissants des pays fortement touchés tels que la France, la Grande-Bretagne et l’Afrique du Sud alors que 56% pensent qu’on devrait vulgariser le traitement MANACOVID homologué par le Ministère de la Santé. Une courte majorité (52%) est favorable à l’interdiction de toute forme de rassemblement y compris dans les bars et églises tandis que le confinement des principales villes touchées comme Kinshasa ne passe qu’auprès de 48% des répondants », ajoute l'enquête. t

L’enquête a été réalisée par téléphone du 25 janvier au 02 Février 2021, dans 6 provinces de la RDC (Katanga, Kasaï-Oriental, Kinshasa, Kongo-Central, Nord-Kivu et Sud-Kivu) auprès d’un échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population congolaise âgée de 18 à 65 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, occupation et ville de résidence.

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une