Vendredi 8 janvier 2021 - 21:22

Breaking news

Face à l’inefficacité des fardc à kamombo (territoire de fizi) les groupes d’autodefenses s’activent contre l’occupation étrangère de CNRD et Gumino
Photo/droits tiers

 

Dans une série des vidéos postée sur les réseaux sociaux par la voix du Kivu datant du 21 décembre 2020, l’on peut bien voir le groupe Maï-Maï dirigé par le Lieutenant Général autoproclamé KIBUKILA TETEZI en pleine bataille dans les collines de Kanyora à Kamombo avec des retentissements d’armes automatiques et fusils d’assaut (RPG 7, MAG, PKM, etc.). Le Journaliste de la voix du Kivu qui film l’évènement commente en soulignant qu’il s’agit de l’opération « Kimbunga feka duyu wa Kongo » contre le groupe étrangers de CNRD et GUMINO qui sèment la terreur au sein de la population du Sud-Kivu dans le territoire de Kivu en détruisant des écoles, hôpitaux, églises etc. cette opération est menée en l’absence des FARDC et l’on peut bien entendre leur appel au Gouvernement de venir à leur appui pour chasser ces groupes étrangers du territoire congolais et n’ont pas manqué de donner leurs contacts : [email protected] et leur numéro whatsapp : +243858808330.

 

De ce qui précède, deux point méritent d’être relevé, d’abord, le courage de ces nationalistes Maï-Maï en défendant le territoire congolais contre les étrangers mérite le soutien de tout congolais ainsi que du Gouvernement de la République après l’échec consommé de ce dernier à sécuriser tous les territoires du pays ; ensuite, il y a lieu de s’interroger sur le rôle, mission et responsabilité des personnes ci-après : Le Ministre de la défense Nationale, le Chef d’Etat-Major Général, le Chef d’Etat-Major de la Force terrestre, le Commandant de la 3è Zone de défense, le Commandant de la 8è et 10è Région Militaire, les différents Commandants des Brigades de Réaction Rapide affectée au Nord et Sud-Kivu, pour ne citer que ceux-là.

 

Dans ses responsabilités constitutionnelles du Commandant Suprême des Forces Armées de la République, Félix Tshisekedi devrait taper sur la table et prendre des décisions courageuses assorties d’objectivité dans la chaîne du commandement de l’Etat-Major Général des FARDC pour arrêter le bain de sang de population civile à l’Est du pays. Les personnalités qui assument des fonctions ci-haut citées doivent être relevées de leurs fonctions immédiatement et de procéder à leur remplacement par des techniciens de l’armée et essentiellement par ceux qui ont une expérience de guerre positive. La solution à la situation sécuritaire de l’Est du pays ne va aucunement être résolue dans des bureaux climatisés à Kinshasa, Il s’en faut ! il est d’un constat malheureux que l’armée congolaise est bondée d’Officiers dont la plupart sont dépourvus de compétence opérationnelle et technique dans la planification opérationnelle, sécurisation des frontières, combat, logistique et gestion d’infanterie etc. Le Président de la République devra rompre le « clientélisme négatif » (des recommandations des Officiers incompétents pour des fonctions techniques et opérationnelles).

 

La vision de l’Union sacrée doit apporter la réponse claire à cette question de fragilité mieux de la faiblesse du commandement de l’armée congolaise.

 

KOLIKITE MOBALI YA TEMBE

60 ans après, Un CongoNouveau

+243 994322323

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une