Assemblée nationale: après la réunion de la conférence des présidents, le bureau convoque la plénière ce jeudi pour examiner et adopter le projet du calendrier de la session de septembre
Photo d'illustration/ACTUALITE.CD

Le bureau de l'Assemblée nationale convoque, ce jeudi 1er octobre, une plénière pour examiner et adopter le calendrier de la session ordinaire de septembre 2020. Cette convocation fait suite à la réunion de la conférence des présidents tenue ce mercredi 30 septembre.

Au cours de la même réunion, la conférence des présidents a adopté également l'avant-projet du calendrier qui sera soumis au débat et vote lors de la plénière du jeudi.

Selon le rapporteur de chambre basse du Parlement, Célestin Musao Kalombo, plusieurs matières sont contenues dans cet avant-projet du calendrier de la session. On y trouve notamment la proposition de loi du député Christophe Lutundula Apala sur les réformes de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

La session de septembre étant essentiellement budgétaire, les projets de loi de cette nature y sont sans surprise repris. Il s'agit:

- du collectif budgétaire qui est attendu à l'Assemblée nationale pour la semaine prochaine;

- du projet de  loi sur la reddition des comptes 2019;

- du projet de loi des finances exercice 2021.

Célestin Musao annonce aussi que l'Assemblée nationale  va examiner les rapports des Institutions d'appui à la démocratie, notamment la CENI. Le contrôle parlementaire quand à lui sera permanent.

Il promet aussi la restitution d'une  réquisition du Procureur Général près la Cour de Cassation à l'endroit de quelques membres du gouvernement qui doivent répondre devant la justice.

Quand à ces 15 jours passés sans convocation d'une plénière depuis l'ouverture solennelle ,  le rapporteur estime que les députés devaient peaufiner toutes les matières avant le démarrage effectif des plénières. 

Pour lui, les plénières ne sont que des phases apparentes du travail que font  les députés.

Même après l'éventuelle adoption, le calendrier restera ouvert pour de nouvelles inscriptions des matières. Elles se font toujours avec l'accord de la plénière souveraine suivant une certaine procédure.

Ouverte depuis le 15 septembre, cette session parlementaire doit sauf imprévu, se clôturer le 15 décembre.

 Berith Yakitenge

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une