Mardi 18 février 2020 - 10:48

Breaking news

Léopards A’ : Pamphile Mihayo, un pur produit local pour une pure consommation locale
Pamphile Mihayo

La nouvelle de la Fédération Congolaise de Football Association (FECOFA) au soir du mardi  11 février annonçant la nomination de Pamphile Mihayo Kazembe à la tête des Léopards A' était une grosse surprise pour les supporters congolais. L'élévation du coach du Tout Puissant Mazembe était moins perceptible par plus d’un et pourtant ses performances sur le banc de touche sont bien visibles. Du milieu de terrain à la défense centrale avant de finir au bord du terrain, « Baba », sage en swahili, comme on l’appelle affectueusement par les siens, a connu un parcours élogieux en tant que joueur et écrit son histoire comme entraîneur chez les corbeaux.  Retour sur l’homme et sa double carrière avant sa promotion.

Lors de sa rencontre avec la presse au lendemain de cette information, Constant Omari Selemani, le président de la FECOFA, a fait savoir aux journalistes que le choix de Mihayo est celui de Christian Nsengi Biembe, le prédécesseur qui cumule les fonctions de directeur technique et sélectionneur des Léopards A. Un choix non validé par le manager de Mazembe mais approuvé par le Président Moïse Katumbi. « J’ai du contourner Kitenge (manager de Mazembe, Nldr) pour obtenir l’aval de Mazembe », révélait Omari.

m
Soirée vodacom awards, Mihayo élu meilleur entraîneur 2019.

Une double carrière assez prestigieuse pour un formé de Mazembe

Mihayo a connu toute sa carrière de joueur chez Mazembe. Formé au club, le milieu offensif a fait un passage de trois saisons dans la catégorie junior de Don Bosco, le fils de Mazembe. Surnommé « Zidane » a ses débuts, Mihayo a remporté à plusieurs reprises le championnat congolais et les titres africains. Très réservé, le natif de Lubumbashi, devenu capitaine à la suspension de Trésor Mputu, le génie et maître à jouer du club, était l’un des piliers des dispositifs des différents entraîneurs passés par Mazembe à partir du début 2000 notamment Joseph Mukeba, Santos Mutubile, Diego Garzitto et Lamine Ndiaye. A son actif comme joueur, 6 championnats congolais, 2 ligues des champions, 2 supers coupes africaines et une médaille d’argent de la coupe du monde des clubs. Mihayo était le capitaine qui avait conduit à bon port le navire du TP Mazembe en Ligue des champions 2010 et à la finale de la coupe du monde des clubs, la même année.

M
Mihayo à la lutte contre le joueur du club mexicain de Pachuka lors du mondial des clubs 2010.

A la fin de sa carrière, Mihayo se voit offrir une belle opportunité. L’ancien cadre du vestiaire des corbeaux bénéficie de la confiance des dirigeants pour être promu entraîneur adjoint du club. D’abord avec Patrice Carteron avec qui ils échouent en finale de la Coupe de la confédération en 2013 puis en demi-finale de la Ligue des champions 2014 face à Sétif, futur champion, avant de gagner avec brio l’édition de 2015. A la suite d’une coupe du monde des clubs catastrophique, le médaillé de bronze avec les aigles du Mali en 2013 est évincé et Mihayo, lui, reste mais associé avec Hubert Velud. Après l’élimination en Ligue des champions 2016, ils se rachètent en remportant la Coupe de la Confédération. L’instabilité des entraîneurs chez Mazembe va se poursuivre. Hubert Velud s’en va, Thierry Froger arrive en février 2017. Le français va quitter le club au bout d’un mois après la débâcle de l’équipe en préliminaires de la ligue des champions.

M
Pamphile Mihayo et son coéquipier Trésor Mputu.

2017, une double promotion et un titre continental pour Pamphile Miyaho

Après le départ de Thierry Froger, Mihayo prend provisoirement la commande de l’équipe pour la double confrontation contre la JS Kabylie dans le cadre des barrages de la Coupe de la confédération. L’enfant maison survole l’affiche et hisse Mazembe en phase des groupes. Ses débuts tonitruants donnent les idées au comité de Mazembe qui va décider de mettre fin aux entraîneurs français et expatriés qui se sont succédés. Mihayo qui  domine le championnat la même saison est finalement désigné en avril numéro 1 sur le banc des corbeaux. Une élévation qui va appeler une autre puisqu’au mois d’août, Florent Ibenge va faire le choix de Mihayo pour l'épauler à la sélection nationale, en pleine éliminatoires de la Coupe du monde 2018, en remplacement de Mwinyi Zahera, suspendu après l’élimination des Léopards locaux à Kinshasa devant les voisins de la rive droite du fleuve Congo.  Un poste qu’il va tenir jusqu’à la fin de parcours prématuré des fauves à la CAN 2019.

M
Mihayo promu sélectionneur adjoint des Léopards A

En dépit d’un budget réduit et les départs de plusieurs cadres dont Merveil Bope, Christian Luyindama, Jonathan Bolingi, Roger Clavier Assale et Thomas Ulimwengu, Mihayo va s’en sortir et rafle le titre de la Coupe de la Confédération devant SuperSport de l’Afrique du Sud. En 2018, la Ligue des champions change de  formule et Mazembe qui a dominé son groupe composé d’une cohorte maghrébine se fait débarquer en quarts de finale contre les Angolais de Primeiro de Agosto. Malgré cela, le quadragénaire continue de jouir de la confiance de Mazembe qu’il a, cette saison, qualifié pour les quarts de finale de la ligue des champions, à disputer contre Raja Casablanca. En tant qu'entraineur Mihayo a gagné 7 championnats dont 2 comme entraîneur principal.

M
Mihayo sur le banc de Mazembe.

Mihayo, un pur produit local pour une pure consommation locale

Mihayo a été auteur de neuf sélections avec les Léopards. Il a passé ses diplômes A d’entraîneur à la FECOFA. « Nous avons décidé de séparer le staff technique des Léopards A et celui des A' pour ne pas tomber dans l'erreur du passé avec Ibenge (Jean Florent Ibenge, ex-sélectionneur des Léopards A et A’ ndlr) qui était surchargé.Pourquoi ne pas bénéficier de son expertise parce qu’il fait ses preuves. C’est la FECOFA qui a formé Mihayo comme entraîneur », avait justifié à la presse, Constant Omari sur la nomination de Mihayo face aux nombreuses questions sur le virement de Christian Nsengi Biembe qui a aligné des belles prestations avec cette sélection.

m
Mihayo lors d'une conférence de presse d'avant match en coupe de la confédération 2017.

Pamphile Mihayo sera secondé par deux assistants, Daouda Lupembe, entraîneur de la JS Groupe Bazano et Bertin Maku Kisamba, entraîneur du RCK. L’ancien portier international congolais, Marcel Mayala,  qui s’occupe des gardiens chez DCMP, le sera chez les locaux congolais tout comme Léon Makanzu dit Malé, préparateur physique de V.club. C’est le nouveau staff qui conduira la sélection des Léopards au Cameroun en avril pour son retour au Championnat d’Afriques des Nations dont elle est l’équipe la plus titrée (2 sacres).

Fonseca MANSIANGA

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une