Breaking news

RDC-Législatives : Fayulu rejette les arrêts de la Cour constitutionnelle et crie à "l'assassinat" de la démocratie

Mercredi 12 juin 2019 - 14:42
Catégorie
Martin Fayulu en conférence de presse le 12 juin 2019/Ph Christine Tshibuyi ACTUALITE.CD

Martin Fayulu a rejeté, ce mercredi 12 juin 2019, les arrêts de la Cour constitutionnelle qui ont invalidé les mandats de 23 députés de la coalition Lamuka au profit du Front commun pour le Congo (FCC).

Il a accusé Félix Tshisekedi et Joseph Kabila d’avoir « assassiné l’Etat de droit » au pays.

« Nous dénonçons ce comportement des juges, un comportement manifestement orienté contre notre coalition et de nature à mettre à mal la cohésion nationale déjà très fragilisée. Par conséquent, nous rejetons tous ces arrêts iniques de la Cour constitutionnelle pris largement hors délai violant ainsi les dispositions de l’article 74 de la loi électorale. Messieurs Félix Tshilombo et Joseph Kabila ont assassiné l’Etat de droit en faisant de la corruption le seul véritable salaire du juge et de magistrat », a-t-il déclaré au cours d’une conférence de presse.

« Ils détruisent la nation en faisant de la fraude et de la tricherie, les deux grands principes de vie en République démocratique du Congo. Les juges de la Cour constitutionnelle ont perdu totalement leur indépendance au profit de l’appartenance à une coalition politique désavouée par le peuple congolais », a-t-il ajouté.

L’opposition désapprouve les décisions de la Cour qui sont irrévocables. Fayulu, Muzito et les militants de Lamuka ont pris, ce mercredi 12 juin après-midi, le chemin de la Cour constitutionnelle pour exprimer leur protestation. Mardi, des dizaines de partisans de l’opposition avaient fait un sit in devant la Cour.

Christine Tshibuyi