Breaking news

Haut Katanga : l'Assemblée provinciale accuse la police de complicité avec les auteurs du vandalisme au siège du PPRD à Lubumbashi

Mercredi 12 juin 2019 - 16:30
Catégorie
Les militants de l'UDPS pendant la manifestation devant l'Assemblée provinciale de Lubumbashi

Freddy Kashoba, président de l'Assemblée provinciale du Haut Katanga accuse les éléments la police nationale congolaise d'avoir laissé les militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) prendre d’assaut le siège du Parti du peuple pour la démocratie et le progrès social (PPRD) à Lubumbashi.

Freddy Kashoba soutient que la police n’a rien fait pour empêcher les militants de l’UDPS d’attaquer le siège du PPRD.

" Ce qui s'est passé au siège du PPRD Lubumbashi, c'est fait avec la complicité de la police. ces éléments de la police ont été présents au siège du PPRD et n'ont rien fait pour assurer la sécurité. D'ailleurs, ils se sont partagés des boissons avec ceux-là même qui ont saccagé les installations du PPRD. C'est une transplantation des mœurs qui ne sont pas propres au Haut Katanga. Ce qui est insupportable ", a dit le président de l'Assemblée provinciale du Haut-Katanga lors d'un point de presse tenu ce mercredi.

Freddy Kashoba a également déploré la violation du caractère sacré de l'hémicycle par les militants de l'UDPS. Il les accuse d'avoir brûlé des pneus et créer de désordres sur le lieu. Il appelle les cadres du parti d’Etienne Tshisekedi d'éduquer leurs militants.

Le gouverneur de la province Jacques Kyabula Katwe a également condamné ce mercredi les actes de vandalisme qui ont été perpétrés hier au siège du PPRD Lubumbashi

José Mukendi