Breaking news

Election de Tshisekedi : Mende dénonce l'attitude “colonialiste” de la France

Jeudi 10 janvier 2019 - 15:43
Lambert Mende, ministre des médias et porte-prole du gouvernement/Ph droits tiers

Lambert Mende Omalanga, ministre de la Communication et des Médias, parole-parole du gouvernement, a condamné, ce jeudi 10 janvier, les propos tenus par Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, qui estime que les résultats de la CENI qui donne Félix Tshisekedi gagnant de la présidentielle du 30 décembre dernier, ne soient pas conformes notamment aux résultats de la CENCO (Conférence épiscopale nationale du Congo).

Dans une interview à ACTUALITE.CD, Mende dénonce une déclaration “colonialiste” du diplomate français.

« En admettant même que cette réaction a été faite en notre faveur (FCC ndlr…), je la condamnerai avec la plus stricte énergie parce que la France n’a rien à voir dans le scrutin électoral de la RDC. Si Jean-Yves Le Drian pense que le Congo est une province ou une possession coloniale de la France, il n’a qu’à prendre un acte pour nommer le président du Congo. C’est vraiment ridicule d’entendre un officiel étranger avoir une telle liberté avec notre processus électoral », a réagi à ACTUALITE.CD, Lambert Mende Omalanga.

Plus tôt, dans la matinée de ce jeudi 10 janvier, Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères de la France avait déclaré que les résultats publiés par la CENI, donnant vainqueur Félix Tshisekedi à la présidentielle, ne sont pas conformes à la vérité des urnes.

« Il semble que, Monsieur Tshisekedi déclaré vainqueur, les résultats proclamés ne soient pas conformes aux résultats qu’on a pu constater ici ou là. La CENCO a fait des vérifications et a annoncé des résultats qui étaient totalement différents », a déclaré Jean-Yves Le Drian sur le plateau de CNews.

Jean-Yves Le Drian explique que la “CENCO a fait des vérifications totalement différentes” et dit attendre une “clarification” des résultats.

« Cela appartient aux Congolais de contester ce que nos institutions font surtout dans un domaine de souveraineté comme celui-là. Nous n’en avons pas accepté leur argent parce que nous n’acceptons pas les interférences, même si c’est en notre faveur », a précisé le porte-parole du gouvernement congolais.

D'après les résultats provisoires publiés tôt ce jeudi matin, Martin Fayulu a perdu l’élection présidentielle avec un écart de 3,7%, soit 6.366.732 (34,83%), contre 7.051.013 (38,57%) en faveur de Félix Tshisekedi.

Japhet Toko

Catégorie