Catégorie
Les électeurs en train de consulter les listes électorales devant un bureau de vote.

L’ONG internationale de défense des droits de l’homme Human Rights Watch (HRW) a appelé ce samedi 5 janvier 2019 la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à publier les résultats des élections “conformes à la réalité” afin d’éviter d’éventuelles protestations.

Le calendrier réaménagé de la CENI prévoit la publication des résultats de la présidentielle ce 6 janvier.

"Les autorités électorales devraient s’assurer que les résultats qui seront annoncés pour les élections présidentielles, législatives et provinciales seront conformes à la réalité(…) Des résultats officiels qui laisseraient supposer  une falsification au décompte des votes pourraient déclencher des protestations généralisées et susciteraient de graves inquiétudes quant à la possibilité d’une violente répression de la part du gouvernement", dit HRW dans un rapport.

L’organisation internationale de défense des droits de l’homme craint des fortes contestations et une forte répression de la part du gouvernement en cas de "falsification" des résultats officiels.

"Les électeurs congolais ont démontré qu’ils étaient déterminés à participer au processus démocratique en dépit des nombreux obstacles rencontrés le jour de l’élection ", explique Ida Sawyer, directrice adjointe de la division Afrique à Human Rights Watch.

HRW invite aussi les autorités congolaises à " rétablir toutes les communications", internet étant toujours coupé au pays.

Auguy Mudiayi