Breaking news

Conflit communautaire à Kwamouth : un “faux” chef coutumier pointé du doigt
Mercredi 5 octobre 2022 - 08:45
Carte du territoire de Kwamouth
Carte du territoire de Kwamouth

Un faux chef coutumier Yaka, communément appelé Kiamfu, est accusé d'avoir mis le feu dans le conflit interethnique entre Teke et Yaka au territoire de Kwamouth dans la province de Mai-Ndombe. C’est le gouverneur de Kwango, Jean-Marie Peti Peti, qui le dénonce.

Il indique que ce faux Kiamfu n'est pas un chef traditionnel mais plutôt un membre de la famille chevale au Kwango. Il aurait, bien avant, écrit à l'administrateur du territoire de Kwamouth pour lui annoncer qu'il viendrait à Kwamouth pour installer un chef Yaka.

« Après avoir pris tous les renseignements, écouté les chefs coutumiers Teke, il y a deux points qui ont été retenus. Le premier point consistait à la hausse de la redevance coutumière. C'est un problème de cause à effet. Le fait d'augmenter la redevance coutumière a entraîné automatiquement la révolte des Yaka. C'est un problème qu'on devrait régler. Mais malheureusement, il y a un de nous, un faux chef Kiamfu, il n'est pas Kiamfu, je le dis ... Nous ne le connaissons pas. Il fait partie de la famille chevale mais il n'est pas Kiamfu. C'est lui qui a mis le feu aux poudres. Il a écrit à l'administrateur du territoire de Kwamouth pour dire qu'il viendra pour installer le chef coutumier Yaka. Quelque chose qui est inadmissible. Même chez moi, dans ma province, je n'accepterai pas qu'un Teke viennent introniser le chef Teke », a déclaré le Gouverneur du Kwango, Jean-Marie Peti Peti

L'autorité provinciale du Kwango dit avoir demandé pardon pour cet acte au nom de tous les habitants du Kwango. Il invite tous les Yaka enfuis dans la forêt à sortir pour que soit organisé un colloque pour la réconciliation.

« Harmonisons nos vues, cessons de nous battre. Il est bien vrai qu'au jour d'aujourd'hui les Yaka sont terrés dans les différentes forêts là-bas. Ce que nous voulons, c'est leur envoyer un message pour qu'ils puissent sortir, créer les couloirs pour qu'ils puissent sortir afin que nous organisions un colloque auquel ils prendront part comme ça ils viendront parler », conclut-il.

Pour rappel, le gouverneur de Kwango s’était exprimé à l’issue d’une audience leur accordée par le président de l'Assemblée nationale lundi 3 octobre dernier. Les gouverneurs de deux autres provinces du grand Bandundu (Kwilu et Mai-Ndombe) étaient aussi présents ainsi que les présidents des assemblées provinciales de cet espace.

Jonathan Mesa à Bandundu

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une