RDC  : l'Assemblée nationale annonce le report du congrès devant aboutir à la désignation d'un juge constitutionnel
Lundi 23 mai 2022 - 07:10
Photo d'illustration/droits tiers

Initialement prévu pour ce lundi 23 mai 2022, le congrès censé aboutir à la désignation d'un juge constitutionnel pour la composante du parlement n'aura plus lieu. L'annonce du report a été faite tard dans la nuit du dimanche au lundi 23 mai par Blanchard Dikambi coordonnateur de la Cellule de Communication de l'Assemblée nationale sans donner les raisons de ce report.

Bien avant l'annonce du report, la Cellule de communication de la chambre du basse du parlement a rendu public un procès verbal de la réunion du regroupement des parlementaires du Grand Équateur en sigle REPEQ annonçant le nom  du député national Mondole Esso Libanza Léon comme juge constitutionnel en remplacement du juge Polycarpe Mongulu T'apangane décédé au mois d'avril dernier.

"Cette réunion, qui fait suite à celle du Caucus des Députés Nationaux et Sénateurs de la MONGALA a été convoquée sur demande du Bureau de l'Assemblée Nationale en vue de l'harmonisation des vues sur la désignation du candidat Juge de la Cour Constitutionnelle en remplacement du feu Juge MONGULU, originaire de la Province de la MONGALA, avait un seul point à l'ordre du jour à savoir, l'entérinement du Procès-Verbal de la réunion du Caucus de la MONGALA sur le choix du candidat Juge de la Cour Constitutionnelle. Après l'adoption du l'ordre du jour, le Président de séan et Président du REPEQ, l'Honorable ENGBANDA MANANGA José a fait part à la plénière du Regroupement de l'économie des échanges au niveau du Caucus de la MONGALA qui a abouti à la désignation de l'Honorable MONDOLE ESSO LIBANZA Léon comme candidat unique du Caucus de la MONGALA suivant le Procès-Verbal en annexe" lit-on dans ce procès verbal.

Et d'ajouter :

"Après débat et délibérations, tous les Députés Nationaux présents à cette réunion ont entériné la candidature de l'Honorable MONDOLE ESSO LIBANZA Léon, comme Juge de la Cour Constitutionnelle.Après avoir vidé le point inscrit à l'ordre du jour, les Députés Nationaux après avoir obtenu l'accord du Président du Sénat, sont allés présentés à ce dernier leur point de vue en rapport avec le choix du candidat et ce dernier leur a supplie de soutenir le candidat que compte proposer le Sénat toutefois, les Députés Nationaux ont maintenu leur position, celle de soutenir la candidature de l'Honorable MONDOLE ESSO LIBANZA Léon"

Au Sénat qui avait déjà désigné son candidat en la personne du sénateur Mbonga Magalu Louis, l'on estime que comme les deux autres juges de la composante parlement issus de l'Assemblée nationale n'ont pas été tirés au sort et que le juge Polycarpe Mongulu décédé venait du Sénat pour compléter la composante parlement, il revient à eux de designer son remplaçant.

"La lettre est authentique, la question a été traitée au cours de la plénière du Sénat et ils sont tombés d'accord sur le nom que vous avez vu le sénateur Mbonga Magalu Louis qui va remplacer le juge Polycarpe Mongulu décédé d'autant plus que comme le parlement doit présenter 3 candidats où 3 noms à la Cour Constitutionnelle, celui du Sénat était décédé le juge Polycarpe Mongulu qui était Sénateur, les deux autres juges, le juge Bokona Wiipa Bondjali François et le juge Corneille Wasenda N'songo sont encore vivants et n'étaient pas tirés au sort" expliquait à ACTUALITE.CD samedi 21 mai 2022 Jimmy Mukelenge, Coordonnateur de la cellule de communication du Sénat lorsqu'il confirmait l'authenticité de la décision de Modeste Bahati Lukwebo sur la désignation du sénateur Mbonga Magalu Louis.

Après le décès du juge Polycarpe Mongulu de la composante parlement, décédé et le départ de deux autres juges à l'issue du tirage au sort à savoir Dieudonné Kaluba Dibwa de la composante Présidence de la République et Funga Mwata Molima de la composante Conseil supérieur de la magistrature, le Chef de l'État Félix Tshisekedi avait saisi les deux chambres du parlement afin de convoquer le congrès afin de designer un juge constitutionnel pour son compte.

À l'heure actuelle, la Cour Constitutionnelle compte 6 juges à savoir le juge Wasenda N'songo Corneille, le juge Mavungu MVUMBI-di-NGOMA Jean-Pierre ;  NKULU KILOMBO MITUMBA Norbert, le BOKONA WIIPA BONDJALI François, la juge KALUME ASENGO CHEUSI Alphonsine ; le juge KAMULETA BADIBANGA Dieudonné.

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une