RDC : " nous devons agir parce que nous en avons le pouvoir actuellement ", Ève Bazaiba à ses collègues femmes ministres
RDC : " nous devons agir parce que nous en avons le pouvoir actuellement ", Ève Bazaiba à ses collègues femmes ministres

L'ambassade des États-Unis à Kinshasa a organisé une réception ce 12 mai, dans le but de célébrer le leadership féminin au sein du nouveau gouvernement et souligner son engagement dans la promotion de l'égalité des sexes. Au cours de cette activité, Ève Bazaiba, vice premier ministre et ministre de l'environnement a encouragé les femmes ministres à consacrer leurs efforts pour répondre aux multiples inquiétudes décriées dans la société.

"Plusieurs études démontrent que plus les femmes sont nombreuses au sein des gouvernements, plus l'économie et les autres secteurs pourront se développer. Nous félicitons toutes les femmes qui ont été désignées dans ce nouveau gouvernement. Au niveau des États-Unis, nous sommes prêts à travailler avec vous. Je pourrais également vous rendre visite dans vos différents cabinets", a dit Mike Hammer, ambassadeur des USA à Kinshasa. 

Plusieurs femmes en politique, elles changent la politique

Gisele Ndaya, Rose Mutombo, Adèle Kayinda, Nana Manuaninu, Séraphine Kilubu, Aminata Namasiya, Véronique Kilumba, Catherine Katungu, Antoinette Kipulu, Irène Esambo ont également pris part à cette réception.

"Ces femmes n'ont pas été désignées par ce qu'elles sont simplement femmes. C'est surtout pour  leurs compétences. Ce gouvernement est non seulement enrichi en nombre, mais aussi par la qualité des femmes. J'ai toujours dit, une femme en politique, la politique la change, mais plusieurs femmes en politique changent la politique pour l'intérêt général" a déclaré Ève Bazaiba.

Elle a par ailleurs décrit les tâches assignées à quelques ministères confiés aux femmes, avant de les inviter à capitaliser ces postes. 

" Nous avons une femme qui s'occupe des personnes vulnérables, elle va faire la continuité de son programme pour la promotion des droits des personnes vivant avec handicap. Une femme vice ministre de la défense, elle est actuellement mise en exergue avec l'État de siège déclaré dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri pour écarter tous ceux qui perturbent la paix et la sécurité dans ces régions. Le Congo a besoin de l'amélioration des conditions sociales des habitants, des investisseurs, il y a encore une femme, nommée au rang des ministres d'État, en charge du portefeuille. On dit que la justice élève une Nation, et nous nous sommes toujours plaint de l'injustice sociale, de l'injustice au niveau des Cours et Tribunaux et nous avons aussi une femme ministre d'État en charge de la justice et garde des Sceaux. (...) Je pense que nous avons eu au delà de ce que recherchions", a-t-elle dit.  

Et de renchérir, "Nous allons nous entraider. Nous rassurons l'opinion tant nationale qu'internationale que les femmes vont agir pour apporter la dose de la bonne gouvernance. Nous ne sommes plus dans les lamentations. Nous devons agir actuellement parce que nous en avons le pouvoir. Les résultats seront présentés dans l'évaluation de notre travail". 

Mike Hammer a également présenté les femmes membres de son équipe à Kinshasa, notamment, Ineke M. Stoneham (attachée de presse) et Kimberly  P. Royston (Directrice INL).

Prisca Lokale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une