Mardi 20 octobre 2020 - 18:50

Breaking news

RDC: plus de 3 millions d’enfants vaccinés contre la poliomyélite dans les provinces de Kinshasa, du Maï-Ndombe et de la Tshopo
Photo d'illustration/droits tiers

Le Programme élargi de vaccination (PEV) a organisé du 15 au 17 octobre dernier une campagne de vaccination contre la poliomyélite dans trois provinces du pays dont Kinshasa, Maï-Ndombe et Tshopo, pour les enfants de 0 à 59 mois.

Selon le Dr Elisabeth Mukamba, médecin directeur du PEV, plus de 3 millions d’enfants ont été obtenu le vaccin dans leurs demeures respectives.  

« La campagne c’est contre la poliomyélite, ça concerne les enfants de 0 à 59 mois et ça s'est passé dans 3 provinces dont Kinshasa, Mayi-Ndombe et Tshopo pour 3.162.276 enfants. La campagne a officiellement commencé le 15 Octobre, elle était planifiée du 15 au 17 octobre. Les vaccinateurs sont passés dans des ménages pour administrer les vaccins à la maison, mais à côté il y a eu d’autres stratégies mises en place selon le contexte de l’environnement pour que les enfants soient récupérés partout où ils doivent être récupérés et recevoir le vaccin. C’est vrai que la stratégie préférentielle c’est vacciner à la maison, or nous sommes en période scolaire, et une bonne partie de la cible est à l’école, c’est ce qui fait qu’on a combiné les stratégies pour qu’on ne puisse pas manquer les enfants, comme négocier avec les écoles », a-t-elle dit à ACTUALITE.CD.

Les enfants qui n’ont pas pu être vaccinés pendant les 3 jours sont récupérés par le PEV à travers le « ratissage »

« Il y a un nombre que chaque équipe devrait vacciner de manière journalière, et les calculs font que nous planifions les équipes en fonction du nombre d’enfants à vacciner par jour. Ce qui fait que généralement par jour, quand tout est mis en œuvre, on arrive  à vacciner le nombre prévu. Qu’à cela ne tienne, pour un empêchement ou un autre, on s’est retrouvé avec des enfants qui soit étaient absents, soit à l’école ou la maman est était partie au champ, et on  organise ce qu’on appelle le ratissage, en fonction des résultats que nous avons obtenus pendant la mise en œuvre de 3 jours, donc ce ratissage peut prendre entre 1 et 2 jours, mais nous donnons toujours l’opportunité qu’on puisse récupérer les enfants qui ont manqué le vaccin », ajoute-t-elle.

Le PEV a mis en place une stratégie de communication, dont une approche qui consiste à intégrer tous les leaders religieux, à travers des briefings et des plaidoyers, pour faire passer le bon message et avoir adhésion de ces communautés afin vacciner les enfants.

Thérèse Ntumba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une