Kinshasa: le gouvernement provincial demande aux sociétés de désinfection de se faire agréer à l'hôtel de ville avant toute activité
Laetitia Kabamba/Ph. HVk

La ministre provinciale en charge de l’Environnement de Kinshasa, Laetitia Kabamba, a appelé les sociétés de décontamination ou désinfection à se faire enregistrer à la division provinciale de l’environnement de la ville de Kinshasa avant toute activité dans les églises ou autres entreprises.

La ministre explique qu’avant d’obtenir cet agrément, les experts de la division provinciale doivent descendre sur terrain pour étudier si l’entreprise remplit les critères.

Elle demande, en outre, aux confessions religieuses de ne pas permettre à n’importe quelle société de faire la désinfection sans l’agrément de l'hôtel de ville de Kinshasa.

"Je profite pour lancer un vibrant appel à toutes les entreprises de décontamination ou désinfection de s'inscrire ici à la division et de venir se faire identifier. C'est le travail que nous sommes entrain de faire. C'est de là qu'on va devoir les agrée selon un certain nombre des normes. Nos services de contrôle vont descendre sur terrain pour vérifier si l'entreprise est apte à le faire. C'est ainsi qu'elle aura cet agrément qui lui permettra de travailler. Donc  les bars, les entreprises et les églises doivent décontaminer les lieux et ce après que la ville ait accordé l'agrément. C'est un service que ces sociétés doivent rendre à population. Tout ce que nous faisons c'est pour leur bien", a dit Laetitia Kabamba.

Par contre, l'hôtel de ville de Kinshasa dément les allégations portées contre le gouverneur Gentiny Ngobila sur une certaine taxe imposée aux églises avant la reprises des cultes. Il  rappelle que le respect des gestes barrières est d’application stricte.

 

Auguy Mudiayi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une