RDC-CENI: l’UDPS sera dans la rue le 9 juillet pour protester contre l’entérinement du choix de Ronsard Malonda
Le siège national de l'UDPS. Ph. ACTUALITE.CD

L’UDPS a rejeté ce vendredi 3 juillet l'entérinement de Ronsard Malonda comme successeur de Corneille Nangaa à la tête de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). 

" L'UDPS rejette catégoriquement cette procédure hasardeuse orchestré par le FCC pour faire passer son candidat en lieu et place de la société civile, faisant croire à l'opinion publique que l'UDPS venait troquer cet entérinement contre les propositions des lois Minaku et Sakata", déclare l'UDPS dans une déclaration signée par son président ai Jean Marc Kabund.

Le parti présidentielle accuse le Front commun pour le Congo ( FCC), de vouloir créer une crise institutionnelle " artificielle " au pays et annonce déjà une marche de protestation le jeudi 9 juillet.  

" L'UDPS dénonce l'attitude malicieuse et répétitive du FCC consistant à créer des crises institutionnelles artificielles au  pays en afin d'opérer en sourdine des passages en force dans des dossiers qui nécessitent un consensus national.(...) Par conséquent l'UDPS appelle ses combattants ainsi que toutes les forces vives engagées pour la tenue des élections véritablement démocratique en RDC, a une grande mobilisation pour  une marche pacifique de protestation ce jeudi 09 juillet dans le strict respect de gestes barrières à la covid-19", annonce l'UDPS.

L'UDPS demande par ailleurs au FCC de déconsidérer cet entérinement.

" Au regard de cette procédure suspecte illégale orchestré par le FCC, l'UDPS invite la majorité artificielle du Fcc à reconsidérer sa démarche et recommande a la société civile en général et ses trois sous composante en particulier de convoquer leurs assises afin de désigner à la lumière du jour les trois candidats qui leurs représenteront à la plénière de la CENI", a ajouté l'UDPS.

Un peu plus tôt, les députés de Cap pour le Changement (CACH) s’étaient également prononcés. Ils recommandent au président de la République de ne pas procéder à son investiture parce que, disent-ils, sa "désignation n'a pas obtenu le consensus de membres de sa composante ». Ils appuient leur position également par le souci,  d’assurer également l'observation scrupuleuse de la loi organique en la matière qui recommande la désignation de tous les 13 membres au même moment ».

Ce samedi, le comité laïc de coordination et les mouvements citoyens seront également dans la rue. La plateforme LAMUKA également donner son mot d'ordre. Ses députés ont aussi rejeté la décision de l'Assemblée nationale et appelé Félix Tshisekedi à désapprouver ce démarche.

La plénière de l'Assemblée nationale a adopté, jeudi 1er juillet, le procès verbal du choix porté sur Ronsard Malonda Ngimbi par 6 confessions religieuses. Les églises catholique et protestante qui n'ont pas voulu voir un collaborateur de Corneille Nangaa être promu à ce poste, d'où ils n'ont pas participé à cette désignation faute de consensus.

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une