Breaking news

RDC : la présidence de la CENI ne peut être l'otage des candidatures de Kadima et de Ebotoko, le CLC invite les confessions religieuses à renégocier autour des autres candidats
Mardi 3 août 2021 - 08:41
CENI
Le siège de la CENI à Kinshasa/Ph. ACTUALITE.CD

Le Comité laïc de coordination (CLC) demande aux confessions religieuses de reprendre les discussions, dans le but de désigner de manière consensuelle le nouveau président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), après la clôture des travaux sans consensus. Pour le CLC, les candidatures contestées, à savoir celles de Déni Kadima et de Cyrille Ebotobo, mises à part, les chefs des confessions religieuses peuvent discuter autour de celles restantes afin de désigner le remplaçant de Corneille Nangaa.

« Le CLC considère que la présidence de la CENI ne peut être l’otage de deux candidatures, malgré leurs pertinences intrinsèques. Aussi,  préconise-t-il que les confessions religieuses reviennent à la table de négociation pour statuer sur d’autres candidatures. La RDC dispose, en effet, de bien d’autres experts de haut niveau en matière électorale. L’enjeu revient à choisir celui qui présenterait un maximum de garantie de probité morale, d’impartialité et d’indépendance à l’égard des forces politiques, toutes tendances confondues », renseigne le communiqué du CLC, signé par son coordonnateur le professeur Isidore Ndaywel.

Cette structure de l'Eglise catholique déplore par ailleurs les attaques et les insultes à l’endroit du Cardinal Fridolin Ambongo suite à ce processus de désignation des animateurs de la CENI.

« Tout en déplorant les conclusions peu satisfaisantes des premières concertations des confessions religieuses sur la désignation du Président de la CENI, le CLC constate avec stupéfaction que cette insatisfaction ait pu aboutir  à la profanation des églises et des objets du culte par des actes de vandalisme  et des insultes les plus obscènes proférées  à l’endroit de l’Archevêque métropolitain de Kinshasa, Son Eminence le Cardinal Fridolin Ambongo. Le CLC les condamne de la manière  la plus ferme et espère qu’ils ne se reproduiront plus jamais ».

Le porte-parole de l’Eglise du Christ au Congo (ECC), Eric Nsenga, et le secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), Abbé Donatien N'shole, ont rappelé ce lundi au cours d'un point de presse conjoint leurs efforts à trouver une personnalité consensuelle pour diriger la CENI. Ils disent qu'ils ont même accepté de retirer leurs candidatures au nom du consensus mais les six autres confessions religieuses ne jurent que sur la candidature de Denis Kadima, considéré comme proche du pouvoir. Le PV de désignation de ce dernier a déjà été déposé au bureau de l’Assemblée nationale par le groupe de 6.

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une