Breaking news

RDC : " Si vous apprenez qu'il ya quelqu'un qui veut profiter de la situation politique actuelle pour s'en prendre aux édifices de l'église catholique, il faut l'arrêter" (Augustin Kabuya)
Dimanche 1 août 2021 - 18:07
ACTUALITE.CD

ACTUALITE.CD

Le secrétaire général de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Augustin Kabuya s'est exprimé ce dimanche 2 août, au sujet des jeunes qui s'attaquent aux édifices de l'église catholique suite aux prises de position des confessions religieuses concernant les animateurs de la CENI. Pour lui, ceux qui s'attaquent aux édifices de l'église sont des " moutons noirs qui pensent qu'ils peuvent ternir l'image de l'Udps impunément"

" Beaucoup de membres de l'UDPS sont de l'église catholique, mais il y a un problème, il y a des moutons noirs qui pensent qu'ils peuvent ternir l'image de l'Udps et du chef de l'Etat. Nous, nous sommes de la non violence. Si vous apprenez qu'il y a quelqu'un qui veut profiter de la situation politique actuelle pour s'en prendre aux édifice de l'église catholique, il faut l'arrêter. Nous, nous sommes de la non violence, quand on s'oppose à la position des dirigeants catholiques, en commençant par la cardinal, on n'a pas envoyé quelqu'un s'en prendre aux édifices de l'église catholique", a déclaré Augustin Kabuya devant les militants de son parti.

Et de poursuivre : " Si j'apprends que quelqu'un s'attaque aux églises, je serai le premier à demander qu'on l'arrête. Je mets en garde quiconque va chercher à mettre en mal l'image du parti. Tels que vous êtes là, exprimez-vous pacifiquement, aujourd'hui les gens disent que l'Udps est un parti des violents, c'est faux, l'Udps est un parti des victimes".

Ce dimanche 1er août, on a aperçu quelques jeunes scandant des chansons hostiles au cardinal Fridolin Ambongo devant le centre Lindonge, dans la commune de Limete à Kinshasa. 

Déjà le 26 juillet dernier, l'évêque du diocèse de Mbuji Mayi, Mgr Bernard-Emmanuel Kasanda avait publié un message qui exige des condamnations extrêmement exemplaires, fermes et rapides contre les auteurs des actes délibérés de profanation des différentes paroisses de son entité ecclésiastique. Selon ce prélat, des ornements liturgiques, objets sacrés, statues du Sacré-Cœur de Jésus et de la Vierge Marie, tabernacles ou encore le Saint-Sacrément de l'Autel sont régulièrement volés par des hommes mal intentionnés depuis près de quatre (4) mois. Une dizaine de paroisses dont la cathédrale ont déjà été victimes de ces abominations.

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une