Vendredi 18 juin 2021 - 15:54

Breaking news

Les USA promettent de doter la RDC d’un conseiller “américain” de haut rang en justice militaire pour travailler aux côtés des FARDC
Mike Hammer

La secrétaire d’Etat adjointe a.i des Etats-Unis en charge du Bureau de la démocratie, des droits humains et du travail, Lisa Peterson, a annoncé l’octroi d’une nouvelle assistance technique et financière ainsi que l’élargissement des programmes américains existants conçus en matière des droits de l’homme au profit de la RDC.  Le haut fonctionnaire américain l’a fait savoir au cours du premier dialogue sur les droits humains entre les USA et la RDC tenu à Kinshasa.

Cette assistance, selon les USA, vise à aider la RDC à atteindre ses différents objectifs en matière des droits de l’homme.  A la fois technique et financière, l’aide des USA verra notamment la RDC être dotée d’un conseiller américain de haut rang en justice militaire. Celui-ci devra travailler aux côtés des FARDC pour renforcer davantage leur système de conseillers juridiques de combat.

Cette aide comprend également :

• Un programme d’$1 million du Bureau des affaires internationales relatives aux stupéfiants et à l’application de la loi (INL) pour renforcer la capacité de la Police nationale congolaise à tenir pour responsables les auteurs de violations des droits de l’homme.

• L’appui continu de l’USAID pour lutter contre la violence basée sur le genre dans l’est de la RDC afin d’améliorer l’accès des victimes de ce genre de violences à des soins de santé de qualité.

• Le programme de l’USAID dénommé Lutte contre la traite des personnes continuera jusqu’en 2023. L’USAID procédera aussi à une évaluation cet été pour aider le gouvernement à mieux comprendre la notion de prévalence de la traite, améliorer la coordination entre le gouvernement et la société civile et améliorer les pratiques de récolte des données pour lutter contre la traite des personnes.

• L’INL continuera de soutenir la police des mines dans les provinces du Nord et du Sud Kivu, notamment en équipant et en formant 250 policiers supplémentaires à la détection, la prévention et la protection des enfants dans les régions minières.

• L’INL élargira la formation et l’équipement de nouvelles unités de la police à Mbuji[1]Mayi et à Lubumbashi.

• Pour soutenir des élections crédibles, libres et équitables en 2023, le programme Intégrité des élections en RDC de l’USAID continue de travailler avec la CENI et les organisations de la société civile pour se préparer aux élections et encourager la participation citoyenne. Le programme de développement du secteur des médias de l’USAID accroîtra aussi la communication envers le public et le dialogue sur les réformes électorales et les élections à venir prévues en 2023.

Tout au long de sa visite, le haut fonctionnaire Peterson a souligné l’importance de la protection des civils et la responsabilisation des auteurs de violations des droits de l’homme.

« J’ai par le passé exercé des fonctions à Kinshasa dans les années 90 et, au cours de cette visite, j’ai été impressionnée par le changement tangible qui s’opère à travers une ouverture claire de l’espace politique et l’engagement sérieux du gouvernement à améliorer les droits de l’homme. Bien que ces évolutions positives soient importantes, il reste davantage de progrès à accomplir, comme nous en avons discuté pendant le dialogue. C’est pourquoi, lors de nos entretiens, nous nous sommes engagés à accroître notre coopération pour répondre aux inquiétudes persistantes relatives à la liberté de presse, au travail des enfants, ainsi que pour améliorer l’égalité des genres », a-t-elle dit dans des propos relayés par l’ambassade des USA en RDC. 

Contexte

Dans le cadre du renforcement de partenariat bilatéral privilégié pour la paix et la démocratie entre les USA et la RDC, la secrétaire d’Etat adjointe a.i des Etats-Unis en charge du Bureau de la démocratie, des droits humains et du travail, Lisa Peterson, a effectué une visite en RDC entre le 14 et le 18 juin.

Lisa Peterson a été à la tête de la délégation américaine qui a participé au premier dialogue sur les droits humains entre les USA et la RDC. Ce dialogue a vu le haut fonctionnaire américain échanger avec le Premier ministre Sama Lukonde, le vice-premier ministre et ministre de l’intérieur, le ministre des droits humains et le ministre de la défense. La délégation s’est aussi entretenue avec le bureau de l’Assemblée Nationale.

Les États-Unis et la RDC ont convenu d’organiser un deuxième dialogue formel sur les droits humains dans un an.

Japhet Toko

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une