Breaking news

Haut-Katanga: Le gouvernement provincial n’a jamais expulsé les deux cas suspectés de Covid-19 (ministre provincial de la santé)

Jeudi 26 mars 2020 - 22:03
Catégorie
Ph/actualite.cd

Le ministre provincial de la santé du Haut-Katanga, Dr Joseph Nsambi Bulanda, rejette les allégations d'expulsion de deux personnes suspectées de Covid-19 dimanche dernier à Lubumbashi. Au cours d'une conférence organisée ce jeudi 26 mars, le ministre a rassuré que le gouvernement provincial du Haut Katanga n'a jamais expulsé ces deux cas suspects. Ils ont plutôt choisi de regagner Kinshasa.

 

“ Ces personnes ont été prises en charge durant leur quarantaine en attendant les résultats de l'INRB, seule institution habilitée à confirmer les résultats d'un test rapide. Cela étant, au risque de prolonger leur séjour et d'être bloqués indéfiniment à Lubumbashi suite à l'isolement de Kinshasa, leur lieu de résidence, ils ont choisi de regagner Kinshasa", a expliqué le ministre provincial de la Santé.

 

Par la même occasion, Joseph Nsambi et Joseph Aerts Kayumba, chargé de communication du gouvernement provincial, ont fait un compte rendu du plan de contingence et des mesures de lutte contre le covid-19 dans le Haut-Katanga.

 

“Nous devons continuer à sensibiliser la population sur l'observance des mesures d'hygiène générales. Le Haut-Katanga étant une province essentiellement minière, nous avons aussi sensibilisé les entreprises minières pour accompagner le plan de contingence”, a déclaré, Joseph Nsambi Bulanda, ministre provincial de la Santé.

 

Le porte-parole du gouvernement provincial est revenu sur le rôle important que doit jouer la presse en cette période.

 

Le Haut-Katanga n'a pas de cas confirmés de Covid-19. La sensibilisation se poursuit afin de respecter les gestes barrières pour stopper la chaine de contamination. Les activités commerciales ont repris mercredi après le confinement de 48 heures qui a permis de récupérer près de 40 de75 personnes qui étaient à bord du cargo de Congo Airways dans lequel les deux cas se trouvaient. Les maires des villes, les bourgmestres et autres responsables de la territoriale ont été appelés à accompagner les mesures prises par le président de la République démocratique du Congo, chacun dans sa juridiction pour assurer la protection de la population.

 

José Mukendi

Vidéo