Breaking news

RDC : Le PAM projette de « tripler » son aide pour les déplacés de l'Ituri

Mardi 2 juillet 2019 - 16:16
Catégorie
DR

Le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (WFP) a annoncé le renforcement de ses opérations d'assistance en faveur des personnes déplacées à la suite de nouvelles violences à caractère ethnique dans la province de l'Ituri.

L'Agence onusienne basée à Rome « projette de tripler jusqu’à 300 000, le nombre de personnes déplacées internes qu’il soutient avec une assistance destinée à sauver des vies et composée de vivres et d’espèces », annonce-t-elle dans un communiqué rendu public ce mardi 2 juillet.

« Nos pensées vont aux dernières victimes de cette cruauté insensée, dont la plupart sont des villageois qui ont dû fuir pour sauver leur vie, n’emportant pratiquement rien avec eux et ce, juste pendant la saison des récoltes », a déclaré Claude Jibidar, Représentant du WFP en RDC. 

« Notre opération de secours en cours dans l'Ituri, où nous assistons déjà 116 000 personnes déplacées par mois, signifie que nous sommes prêts et en mesure de l’intensifier rapidement », a-t-il affirmé.

Beaucoup de personnes déplacées dans cette province riche en Or et pétrole sont malnutries et ont été contraintes de se déplacer à plusieurs reprises. Partie du 10 juin dernier, les violences ciblant essentiellement la communauté Hema et les Alur, ont déjà fait plus 160 morts, selon le gouverneur de l'Ituri, Jean Bamanitsa. Largement dispersées, elles cherchent la sécurité dans les centres urbains et dans la brousse.

Ces violences surviennent au moment des récoltes, essentiellement des haricots. l'Ituri est aussi touchée par une pire épidémie d'Ebola partie de la province du Nord-Kivu voisine, le 1er aout dernier. Cette épidémie a déjà fait  1.571 morts dont 130 en Ituri, d'après le dernier bilan du ministère congolais de la santé. Lundi, le ministère a fait état d'une nouvelle zone de santé touchée par Ebola, Ariwara.

Avec 13 millions de personnes en insécurité alimentaire, dont 5 millions sont des enfants souffrant de malnutrition aiguë, la RDC est la deuxième plus grande crise de la faim dans le monde après le Yémen. Mais cette année, le PAM ne prévoit venir en aide qu'à 5,2 millions de Congolais, comme l'an dernier.

Christine Tshibuyi