Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Les militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) ont incendié le siège du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), ce jeudi 13 juin 2019, à Mbuji-Mayi, chef-lieu du Kasaï Oriental. C’est en signe de protestation, affirment-ils, contre les propos outrageants des députés du FCC à l’endroit de Félix Tshisekedi, lors de la plénière d’il y a une semaine à l’Assemblée nationale.

Un groupe de militants en colère est arrivé et a attaqué le siège du parti de l’ancien chef d’Etat Joseph Kabila. Ils ont d’abord cassé les vitres avant d’introduire des pneus à l’intérieur et d'y mettre le feu.

La police nationale congolaise a interpellé au moins 10 militants trouvés sur le lieu de l’incendie, selon Jean-Pierre Dikoma cadre de l'UDPS/Mbuji-Mayi contacté par ACTUALITE.CD.

Contexte

A Kinshasa, les militants du PPRD et ceux de l’UDPS se sont affrontés mercredi sur le boulevard Sendwe, dans la commune de Kalamu. Débordées, les forces de l’ordre étaient obligés d’utiliser tirs de sommation et gaz lacrymogènes. Les militants de l’UDPS ont incendié par la suite les sièges du CNC et de ARC-Originale, partis du FCC dont les sièges sont situés respectivement sur la 5ème et la 10ème rue, à Limete.

Marie Jeanne Mupela