Breaking news

Kinshasa : La police maintient ses dispositifs renforcés au Palais du peuple et aux abords des sièges du PPRD et de l’UDPS

Jeudi 13 juin 2019 - 08:44
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

La situation est calme à Kinshasa ce jeudi 13 juin au lendemain d’une journée agitée suite aux affrontements entre les militants du PPRD et de l’UDPS qui ont entraîné l’incendie des bureaux des partis politiques CNC et ARC Originale par les militants du parti au pouvoir.

Les dispositifs policiers renforcés restent maintenus surtout aux abords du Palais du peuple. Au croisement des avenues Sendwe et Asosa, une jeep avec au moins 7 policiers est visible. Au siège interfédéral du PPRD sur Sendwe, au moins 9 policiers assurent la sécurité.

A Limete, au siège du CNC à la 5ème rue, quelques 3 policiers sont visibles. A la 10ème rue au siège de l’UDPS, les policiers et les gardiens de l’UDPS assurent la sécurité en présence des parlementaires debout.

Contexte

Dans l’avant-midi, la Police s’était déjà imposée devant le bureau du PPRD sur l’Avenue Sendwe où “bérets rouges” et combattants de l’UDPS s’étaient affrontés. Débordées, les forces de l’ordre étaient obligés d’utiliser tirs de sommation et gaz lacrymogènes.

Les militants du parti de Joseph Kabila s’étaient au départ réunis aux abords du Palais du peuple pour manifester leur soutien à leurs députés et particulièrement à Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale. Ils répondaient aux précédentes manifestations de combattants de l’UDPS qui s’étaient offusqués deux jours plus tôt des débats en plénière sur les ordonnances présidentielles nommant les dirigeants de la SNCC et de la Gécamines. Certains militants du parti présidentiel avaient même décidé d’installer « un parlement débout » (un regroupement quotidien, Ndlr) au Palais du peuple pour mettre la pression sur les élus.

Berith Yakitenge