Catégorie
Image d'illustrations

Le ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, salue l’alternance pacifique à la tête de la République démocratique du Congo. Le chef de la diplomatie française explique les raisons pour lesquelles la France soutient le mandat de Félix Tshisekedi dont l’élection a été contestée au début par l’Hexagone.

Jean-Yves Le Drian se félicite du fait que l’arrivée au pouvoir de Félix Tshisekedi ait apporté des changements significatifs.

« Il y a eu une alternance. Je la constate avec plaisir. Il y a eu une vraie élection démocratique validée par la Cour constitutionnelle et par l’Union africaine. Et cette alternance qui est effective se concrétise aussi par des actes. Ce n’est pas une alternance du discours. C’est une alternance de l’action. Et quand on est dans l’alternance de l’action pour une plus grande démocratie, la France est aux côtés de ceux qui l’amènent », déclare le ministre français après sa rencontre avec le président Félix Tshisekedi.

Cette déclaration à Kinshasa de Jean-Yves Le Drian fait suite à celle qui avait été la sienne après l’élection provisoire de Tshisekedi à la tête de la République démocratique du Congo. Le chef de la diplomatie française avait qualifié « d’un compromis à l’africaine » le résultat provisoire de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) déclarant Félix Tshisekedi vainqueur de la présidentielle du 30 décembre 2018.

Will Cleas Nlemvo