Breaking news

RDC : des Kinois favorables à la réduction des salaires des députés

Mardi 26 mars 2019 - 12:46
Photo droits tiers

La majorité des Congolais souhaite que le gouvernement revoit à la baisse le train de vie des députés, en général. Ce débat, ouvert par le député Delly Sesanga, fait réagir plusieurs Kinois au micro d'ACTUALITE.CD

"Normalement, il va falloir réduire les salaires des députés parce qu'ils sont exorbitants. Le taux du chômage est élevé dans le pays. Nous encourageons la démarche du député Delly et nous serons tous derrière lui. Si tout le monde veut devenir député, c'est parce que les députés gagnent beaucoup d'argent. Ils n'ont pas de bonne volonté", a déclaré Junior, un vendeur ambulant.

"Nous avons beaucoup de difficultés liées à notre social. Nous demandons au président de s'impliquer personnellement dans cette affaire parce les députés gagnent beaucoup et ne font pas grand-chose", dit José, fonctionnaire de l' État.

"La proposition de Delly Sesanga est bonne  et nous la soutenons. Les policiers et les fonctionnaires de l'État n'ont pas de bons salaires. Cette réduction peut permettre à ce que les fonctionnaires soient quand même mieux payés", déclare Toussaint, chauffeur taxi.

"A mon avis, la réduction brusque n'est pas faisable maintenant. Surtout s'il faut la ramener à un niveau trop bas. De plus de 6000 USD à je-ne-sais-quel-montant-minime ne sera pas possible. Je propose que l'on trouve un terrain d'entente pour bien équilibrer le paiement de tous les fonctionnaires de l'État", a proposé Judith, étudiante.

" Je suis un fonctionnaire de l'État, nous sommes mal payés. La vie est difficile pour nous. Nous ne parvenons pas à lier les deux bouts du mois. Nous saluons vivement cette démarche du député Sesanga. Nous allons organiser des marches de soutien à Delly pour la réussite de ce combat", a déclaré Paul, agent de la Société Commerciale des Transports et des Ports (SCTP ex-ONATRA).

L'amendement sur la réduction des émoluments de député, initié par Delly Sesanga, a été rejeté la semaine dernière par l'Assemblée nationale. Sesanga dit compter sur l'implication du président Félix Tshisekedi pour la réussite de sa démarche.

par Davina Mbunga et Denys Ndjoko

Catégorie