Un électeur en plein opération de vote.

L’ambassadeur de la France aux Nations Unies, François Delattre a demandé vendredi 11 janvier 2019 à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), de publier les « résultats détaillés » de l’élection présidentielle à l’issue de laquelle Félix Tshisekedi a été proclamé président élu.

« Le processus n’est pas terminé. La commission électorale nationale indépendante a annoncé des résultats provisoires le 10 janvier concernant une partie des élections provinciales, ainsi que l’élection présidentielle. La France attend désormais la publication des résultats des élections législatives par la CENI [Ndlr : la CENI a publié tôt ce samedi les résultats des législatives nationales] ainsi que la compilation des procès-verbaux pour les élections provinciales et les résultats détaillés des élections présidentielles », a déclaré M. Delattre au conseil de sécurité.

Le diplomate français invite par ailleurs ceux qui contestent les résultats à user des voies légales.

« Ces premiers résultats ont été publiquement contestés. La loi congolaise prévoit des voies de recours et, comme l’a souligné l’Union Africaine, il est essentiel que toute contestation des résultats, portant notamment sur leur non-conformité avec le verdict des urnes, se fasse pacifiquement, par le recours aux procédures légales en vigueur et le dialogue politique entre toutes les parties prenantes », a-t-il ajouté.

Martin Fayulu, candidat de Lamuka qui se considère vainqueur de la présidentielle avec 61,1% a introduit un recours ce samedi à la Cour constitutionnelle pour contester l’élection de Félix Tshisekedi.

Patrick Maki

Catégorie