Kin-Kiey Mulumba (Photo droits tiers)

Dans une tribune ce mardi 23 octobre 2018 à ACTUALITE.CD, les avocats du candidat à la présidentielle du 23 décembre 2018, Tryphon Kin-Kiey Mulumba, clament l'innocence de leur client dans le dossier FPI, et reviennent sur la genèse de cette affaire. Déjà dans une correspondance adressée le 19 octobre dernier au directeur général du Fonds de Promotion de l'Industrie (FPI), la défense de Tryphon Kin-Kiey Mulumba a soutenu que son client n'a jamais perçu un financement quelconque de la part du FPI. 

Tribune

Cela remonte à l'année 2006 lorsqu'alors député élu de Masimanimba, réélu en 2011, aujourd'hui Candidat indépendant à la Présidentielle, il dépose au FPI, au nom de son imprimerie, un dossier de crédit au FPI pour acquérir une nouvelle presse qui sera aussitôt validé par les services techniques du FPI mais le DG d'alors, Constantin Mbengele Ntawuk, décide de le bloquer. En 2007, l'imprimerie du professeur Tryphon Kin-Kiey Mulumba qui est en estime à la banque TMB, renouvelle sa demande mais, cette fois, à la TMB et reçoit un crédit de USD 150.000,00, (trop faible pour faire face aux besoins de l'imprimerie). En 2008, la TMB demande à être remboursée mais la nouvelle chaîne d’imprimerie n'ayant pu être acquise, le groupe de presse sollicite un délai, explique à la TMB qu'un prêt industriel sollicité au FPI plusieurs années avant de USD 480.000,00 validé par le secrétariat technique, était resté bloqué par le DG Mbengele et que sa réalisation permettrait à l’imprimerie de mieux fonctionner et, plus tard, d’être en capacité de rembourser le crédit contracté. C'est à ce moment que le patron de la TMB entre en scène et, trois jours plus tard, le FPI crédite la TMB du montant de USD 480.000,00 via le compte privé du professeur Tryphon Kin-Kiey Mulumba, qui l’avait pourtant communiqué au FPI. Voilà le mystère : la TMB absorbe tout cet argent (se partageant certainement avec des complices).  Ni le professeur Tryphon Kin-Kiey,  ni son entreprise dont le compte commercial est logé à la Rawbank, compte communiqué formellement au FPI, ne reçoit rien de la TMB, ni du FPI. L’affaire a été portée par le professeur Kin-Kiey devant de tribunal de commerce qui doit rendre justice.

Maître Bienvenu Bakonga Muzinga, avocat-conseil Tryphon Kin-Kiey Mulumba

Catégorie