Guerre à l’Est de la RDC: l’heure est grave, il faut taire nos divisions, la patrie ne peut être sauvée que par nous-mêmes(Singoma Mwanza)

Photo d'illustration
Le député national Singoma Mwanza

Une messe pour la paix à l’est de la RDC a été dite, samedi 24 février, par le cardinal Fridolin Abombongo. C'est une initiative de la Cellule de veille et d'éveil patriotique(C7) sous le haut patronage de Tony Kanku Shiku, Haut représentant du Chef de l’État. Après la messe, Singoma Mwanza, notable de l’espace Kivu a sensibilisé  les congolais à une prise de conscience pour sortir le Congo de l’impasse sécuritaire dans laquelle il se trouve.

« l’heure est très grave! Aujourd’hui la ville de Goma est menacée, il y a des millions de personnes déplacées qui vivent à même le sol. Donc, le Congo aujourd’hui doit avoir un sursaut de réveil patriotique pour taire les divisions, taire tout ce qui désunit et nous mobilisés parce que cette patrie ne peut être sauvée que par nous-mêmes », dit Singoma Mwanza.

Il fustige la complicité de la communauté internationale dans la guerre imposée à la RDC par le Rwanda et déplore les conséquences subies par les populations innocentes.

« Aujourd’hui, Son Éminence Cardinal a bien expliqué que notre pays subit un complot pratiquement international où nos terres, nos ressources sont visées, mais, malheureusement ce sont nos pères, nos mères, nos frères, nos sœurs et nos enfants qui subissent les affres de cette injustice », déplore-t-il.

Il lance un cri d’alarme aux personnes de bonne volonté pour venir en aide aux populations meurtries, victime de cette guerre injuste, des déplacés internes notamment qui manquent de tout.

«Dans l’homélie de son éminence  a parlé de l’action du bon samaritain qui était venu au secours de la personne qui a été agressée. Le Congo aujourd’hui est la personne agressée et toute personne de bonne volonté qui croit en Dieu et qui a des valeurs morales  devrait comprendre la souffrance que subit notre peuple, nous venir en aide et ça sera influencé la communauté internationale », insiste-t-il.

Dans son homélie, le Cardinal Ambongo a dénoncé le complot international  contre la RDC. Ce chef religieux dit «ne pas comprendre comment, des décennies après, la très puissante ONU n’arrive toujours pas à rétablir la paix à l’est de la RDC. Pour lui, ça signifie que toutes les nations réunies ont échoué à ramener la paix au pays de Lumumba, ce qui n’est pas normal. Il s’agit bel et bien d’un complot».

Il a aussi rappelé la recommandation du Pape François à la communauté internationale lors de son passage en RDC: « retirez vos mains de la RDC. Ce pays n’est pas une mine à exploiter ni une terre à dévaliser»