RDC-EPST : installation officielle des membres du comité technique national de rationalisation des bureaux gestionnaires
Jeudi 1 décembre 2022 - 16:35
1
Aminata Namasia, vice-ministre de l'EPST.

La vice-ministre de l’EPST Aminata Namasia a procédé à l’installation  officielle, ce jeudi 01 décembre, du Comité technique national de rationalisation (CTNR) des bureaux gestionnaires (BG) de l'enseignement primaire secondaire et technique (EPST) en présence des différents partenaires de l’éducation en RDC. Ce comité national aura pour mission de conduire le processus de rationalisation des bureaux gestionnaires et des écoles publiques en RDC. 

Prenant la parole au nom du ministre de l'EPST Tony Mwaba, la vice-ministre Aminata Namasia a exhorté les membres de comité à exercer leurs tâches avec courage et compétence en vue de l’aboutissement heureux du processus de rationalisation des bureaux gestionnaires.

"La rationalisation des Bureaux Gestionnaires étant une réforme importante et sensible, elle nécessite l’adhésion de tous les acteurs pour sa bonne réalisation, cette dernière  permettra  de réduire le nombre de bureaux gestionnaires sur base d'une carte scolaire à jour, de respecter ou non des normes officielles,  de supprimer certains types de BG qui ne sont pas utiles et réintégrer leurs tâches au sein des Proved et Sous-Proved, et enfin de  réviser des organigrammes et baisser le nombre d'effectifs autorisés dans chaque catégorie de BG, en fonction des jobs description et du volume de travail à réaliser. c’est pour boucler cette étape que je viens de procéder à l’installation du Comité Technique National de Rationalisation (CTNR) qui a pour mission de conduire à bon port tout le processus de rationalisation des bureaux gestionnaires et des écoles ", a déclaré la vice-ministre de l'EPST.

1

Le coordonnateur adjoint du Projet Perse, Guy Lombela, a retracé le contexte de la mise en œuvre de cette réforme en rappelant que cette dernière est consécutive du fait que le système éducatif a connu "un accroissement des structures administratives, impactant leur efficacité et leur efficience quant au soutien apporté aux écoles." 

"Pour remédier à cette situation, le Gouvernement, avec l’appui de la Banque Mondiale, à travers le PERSE, prévoit de mettre en œuvre la réforme de la rationalisation des bureaux gestionnaires et du processus de création des établissements scolaires. L’objectif de cette réforme est de s’assurer que les BG et les écoles publiques sont créés et dotés d’un personnel en fonction des besoins réels et dotés d’un budget conséquent. L’élaboration et la mise en œuvre de ce plan national constituent des résultats pour lesquels le gouvernement et la Banque Mondiale ont convenu un décaissement des fonds, à titre d’appui budgétaire, estimés à 70 millions $ pour lesquels le PERSE ne ménagera aucun effort dans son atteinte", a déclaré Guy Lombela, coordonnateur adjoint du Projet Perse.

En effet, pour marquer sa volonté de consolider la gratuité de l'enseignement primaire et favoriser ainsi la fréquentation scolaire des populations les plus pauvres, le Gouvernement a mis en place des programmes de renforcement de la gouvernance du système éducatif pour garantir une gestion plus efficace et plus efficiente.

Ces programmes coulés en réformes, dont la rationalisation des bureaux gestionnaires et du processus de création des établissements scolaires, visent à changer les mentalités, incruster les normes mécanismes et valeurs d'une gestion axée sur la responsabilisation des acteurs, notamment les administrations centrales, déconcentrées, décentralisées, les établissements scolaires publics.

La rationalisation des Bureaux Gestionnaires (BG) permettra de ;  Réduire le nombre de bureaux gestionnaires sur base d'une carte scolaire à jour, du respect ou non des normes officielles, et de l'existence d'un arrêté de création: Supprimer certains types de BG qui ne sont pas utiles et réintégrer leurs tâches au sein des Proved et Sous-Proved, Réviser des organigrammes et baisser le nombre d'effectifs autorisés dans chaque catégorie de BG, en fonction des jobs description et du volume de travail à réaliser; Retourner au ratio agent enseignant, d'un agent pour 42 enseignants (contre 1 agent pour 12 enseignants actuellement)

Pour rappel, c'est depuis 27 juin 2022 que le ministre de l'ESPT avait pris un arrêté N°MINEPST/CABMIN/070/2022, portant création, organisation et fonctionnement des comités technique pour la rationalisation des Bureaux Gestionnaires et des établissements publics d’Enseignement en RDC.

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une