Le Réseau contre le terrorisme en RDC salue la résolution du Parlement européen sur les crimes commis dans l’est du pays par le M23 soutenu par le Rwanda
Lundi 28 novembre 2022 - 13:31
Sultani Makenga, commandant du M23
Sultani Makenga, commandant du M23

Dans un communiqué rendu public ce lundi 28 novembre, les organisations de la société civile membres du Réseau contre le Terrorisme en RDC (RCT-RDC) disent saluer la résolution du Parlement européen datant du 24 novembre dernier, laquelle condamne des graves violations des droits humains perpétrées au Nord-Kivu par le M23 avec le soutien du Rwanda.

En effet, ces organisations non gouvernementales notent avec satisfaction le fait que « le Parlement européen condamne des graves violations des droits humains commises au Nord-Kivu, en considération de la détérioration sécuritaire continue, à cause des attaques du M23 ayant des liens avec le Rwanda ».

Lire : RDC: le Parlement européen pointe le lien M23-Rwanda et demande que les sanctions à l’encontre des dirigeants de ce mouvement soient étendues

Le RCT-RDC rappelle, dans son communiqué, que « l'actuel chef du M23, le général Sultani Makenga est déjà sur la liste des sanctions du Conseil de sécurité de l'ONU, créé par la Résolution 1533 (2004) concernant la RDC ». Il souligne aussi que « la Monusco et le Bureau conjoint des Nations-Unies (BCNUDH) avaient déjà documenté des violations graves des droits humains et du droit international humanitaire commis par le M23 dans les territoires de Nyiragongo et de Rutshuru, en décembre 2008 et entre mi-avril 2012 et novembre 2013 ».

Par ailleurs, cette structure recommande, d’une part, aux organisations des droits humains de se joindre au groupe d'experts qu'il envisage mettre en place afin de documenter les détails des crimes commis dans toute la partie Est de la RDC et de l’autre, à la population congolaise, de maintenir la pression sur ses dirigeants politiques, par des revendications pacifiques afin qu'aucun membre du groupe terroriste M23 n'intègre les institutions de la République au détriment des victimes d'atrocités. Le RCT-RDC appelle aussi le président de la République ainsi que les dirigeants qui participent aux tractations politiques de Nairobi et aux réunions diplomatiques de Luanda, de garder à l'esprit la promesse de ne jamais trahir la population.

Plusieurs organisations membres du RCT-RDC sont signataires de ce communiqué. Parmi elles, l’Association congolaise pour l'Accès à la justice (ACAJ), l’Association des centres pour handicapés de l'Afrique centrale (ACHAC), la Fédération congolaise des personnes handicapées (FECOPEHA), l’Institut de recherche en droits humains (IRDH), Justicia ASBL, la Nouvelle société civile du Congo (NSCC), le Regroupement des Non-Voyants Intellectuels du Congo (RNVIC), le Réseau des femmes des entreprises du Congo (REFEC), l’Association des femmes avocates de la RDC (AFEAC) etc.

Jonathan KISA Kisa

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une