Breaking news

Nominations au sein de l’armée : le député Jean-Claude Draza appelle la nouvelle équipe à faire la différence et plaide pour le relèvement des officiers de commandement sur le terrain
Mercredi 5 octobre 2022 - 17:30
ACTUALITE.CD

Le député national Jean-Claude Draza Atsule a salué les récentes nominations du Chef de l'État au sein des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Élu de la circonscription électorale d’Aru dans la province de l'Ituri en proie à l'insécurité, il exhorte la nouvelle équipe à faire la différence.

À l'en croire, le Président Félix Tshisekedi n'a fait que répondre à l'une des revendications des élus du Nord-Kivu et de l'Ituri, deux provinces avec un taux élevé de l'activisme des groupes armés.

« Par rapport à la situation sécuritaire qui prévaut dans la province de l'Ituri et du Nord-Kivu, comme l'un des élus de là, nous ne pouvons que saluer cette décision de nomination. Moi, je pense que l'ancienne équipe a été taxée de tous les maux et que le travail attend la nouvelle équipe, qui doit faire la différence. Ça, c'est ce que nous attendons parce que pour nous, c'est la paix ou rien », a dit, à ACTUALITE.CD, Jean-Claude Draza Atsule.

Au cours de cet entretien, l'élu du regroupement politique AA/a a également évoqué ce qu'il considère comme des questions prioritaires de la nouvelle équipe au sein des FARDC.

« D'abord la première de choses, ils doivent travailler au sein de la structure dont ils viennent de recevoir les responsabilités à savoir les FARDC. Dans les FARDC il y a beaucoup de fautes. Il y a des officiers d'origines douteuses, il y a ceux qui sont dans la corruption, il y a ceux qui détournent les rations, les soldes même des militaires. Donc ils doivent d'abord endiguer tous ces fléaux avant de se mettre au travail parce que pour moi, à l'Est aujourd'hui, la population de l'Est doute de l'origine de ces officiers qui sont dans le commandement. Pour que les actions militaires ou les opérations militaires se passent bien, il faudrait changer d’abord ces commandants-là, il faudrait qu'il y ait un recrutement parce qu’on ne peut pas constituer une armée d'un État comme le nôtre à base de mixage, brassage, réintégration des groupes rebelles ou miliciens. Il faudrait qu'on recrute vraiment les vrais compatriotes qui décident d'aller servir sous les travaux de la République. Si on peut nous mettre même le centre de formation à l'Est du pays, personnellement je saluerais ça », a recommandé Jean-Claude Draza Atsule.

Le Lieutenant Général Christian Tshiwewe Songesha est devenu le Chef d'Etat-major général des FARDC, en remplacement du Général d'Armée Mbala Musiense. Le nouveau Chef EMG des FARDC est secondé par deux Chefs d'Etat-major généraux Adjoints : Ishale Gonza Jacques (chargé des opérations militaires) et Léon Richard Kasonga, ancien porte-parole des FARDC (chargé de l'administration et logistique).

Aux termes d'une autre ordonnance, quatre Sous-Chefs d'Etat-major Généraux ont été nommés : le Général-major Ndaywell est le patron des renseignements, en remplacement du Général Mandiangu, qui assumait l'intérim depuis le décès de Delphin Kahimbi ; le Général-major Shiko Jérôme, chargé des opérations militaires, était jusqu'ici chargé des opérations à la garde Républicaine) ; le Général-major Thomas Kisezo, chargé de l'administration et le Général-major Kipongo Bora, chargé de la logistique.

Lire aussi : Nouvelles mises en place au sein de l’armée : le député Mbindule appelle la nouvelle équipe à se comporter en “vrais hommes de terrain” pour des résultats escomptés

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une