Kinshasa : le Synamed radicalise sa grève sous forme d’hôpitaux sans médecins à partir de ce lundi
Lundi 1 août 2022 - 14:24
ACTUALITE.CD

Le bureau exécutif provincial du Syndicat national des médecins (SYANAMED Asbl/Kinshasa) annonce que ses membres entament, dès ce lundi 1er août, le début de la grève sous forme d’hôpitaux sans médecins.

Pour le Synamed, il n’y a toujours pas de signal fort de la part du gouvernement appelé à répondre aux différentes revendications des médecins.

« Le bureau exécutif du Synamed, ville province de Kinshasa informe l'opinion nationale et internationale que la grève sous forme hôpitaux sans médecins démarre ce lundi 1 août 2022. Par conséquent, toutes les urgences doivent être référées dans les structures privées où les malades vont être pris en charge. Les malades encore hospitalisés doivent être suivis uniquement par le médecin directeur et le chef de département », a dit le Dr Patrick Boloko, secrétaire exécutif du Synamed/Kinshasa.

Relire : Grève des médecins à Kinshasa : la polarisation des urgences prorogée d’une semaine dès ce lundi, un seul hôpital opérationnel par jour (Synamed)

La décision du Synamed intervient à la fin d’une prorogation de sept (7) jours de la grève sous forme de bipolarisation des urgences qui a couvert la période allant du 25 au 31 juillet dernier. Les médecins membres de ce syndicat avaient promis de prendre des nouvelles mesures à la fin de cette période supplémentaire si rien n’était fait.

« Le bureau exécutif provincial ville province de Kinshasa met en garde le médecin directeur ou autre représentant qui se donne le loisir de menacer les membres du Synamed ASBL qui observent la grève de manière légale après avoir respecté toute la procédure administrative en la matière », a ajouté M. Boloko.

Pour rappel, cette organisation syndicale revendique notamment l'admission sous statut des 10.000 médecins, l’alignement de plus 6.000 médecins non bénéficiaires de la prime de risque des médecins au nombre desquels près 1.700 médecins qui devraient se retrouver dans le fichier Bibwa, mais qui ne sont toujours pas pris en compte dans l’alignement, ainsi que la prise en compte de l’indemnité de transport et de logement.

Des discussions entre le gouvernement et les différents bans syndicaux tenus récemment à Bibwa avaient abouti à un accord d'alignement de tous les 1674 médecins restants au 4e trimestre au même moment que 3000 infirmiers et 6000 professionnels de santé administratifs et autres catégories bien souvent marginalisées à l'instar des médecins vétérinaires. Absente de cette assise, le Synamed a rejeté ces conclusions maintenant sa position pour l’application de l’accord de Bibwa d’août 2021.

Lire aussi : Grève du Synamed à Kinshasa : Sama Lukonde veut un rapport détaillé des ministres sectoriels concernés par les accords de Bibwa

Rachel Maduali, stagiaire IFASIC

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une